Les Dents Du Lapin

Saviez-vous que la première raison de consultation pour un lapin chez le vétérinaire a pour origine des problèmes dentaires ? On estime même à près de neuf lapins sur dix qui seraient touchés par la malocclusion dentaire. Pourtant, quelques efforts suffiraient à réduire ce chiffre. Nutrident.fr vous donne quelques précieux conseils sur ce sujet.
 

Une dentition particulière

Commençons par évoquer la spécificité de la dentition de cet animal. Elle se compose d’un total de 28 dents dont 6 incisives (4 supérieures et 2 inférieures), 10 prémolaires (6 supérieures et 4 inférieures) et 12 molaires (6 supérieures et 6 inférieures). Cette répartition est tout à fait significative des rongeurs et adaptée à son alimentation particulière.

De plus, les dents du lapin ont la capacité de se développer tout au long de sa vie. Ainsi, ses incisives poussent de 10 à 12 centimètres chaque année ! Vous comprendrez alors pourquoi il est important que le lapin ronge et puisse ainsi user ses dents.

Toutefois, cet usure doit se faire de manière régulière afin d’éviter la survenue d’une une malocclusion dentaire.

Le foin de bio de Normandie est un très bon aliment pour les dents de votre lapin.

Comment repérer un problème dentaire ?

Il faut bien reconnaître que les problèmes de ce type ne sont pas simples à détecter chez un lapin. Ce dernier se montre en effet pas aussi expressif qu’un chat ou un chien par exemple. De plus, la localisation de la malocclusion dans la bouche de l’animal peut rendre l’opération encore plus délicate.

Si celle-ci touche les molaires, elle devient forcément moins aisément repérable qu’une malocclusion affectant les incisives qui se courberont alors vers l’avant ou l’arrière, un peu à l’image des défenses d’éléphant.

Si vous détectez un ou plusieurs des signes les plus évidents listés ci-dessous, veuillez alors contacter au plus vite votre vétérinaire :

  • baisse ou absence d’alimentation
  • tri de certains aliments et notamment les plus durs
  • une diminution rapide de sa masse corporelle
  • problème de de transit ou au contraire diarrhées fréquentes
  • difficulté lors de la cæcotrophie (ingurgiter ses propres excréments de façon à en extraire les éléments qui n’ont pas pu être assimilés lors du premier passage)
  • écoulement (le plus souvent coloré) au niveau des yeux
  • mouvements inhabituels de la langue ou des mâchoires
  • présence d’un abcès autour de la mâchoire (qui indique alors la présence d’une infection)

Comment les traiter ?

Soyez clairs, vous ne disposez que d’une seule solution valable, la visite chez le vétérinaire. Lui seul dispose du matériel et de la formation pour agir efficacement tout en préservant au maximum le bien-être du lapin. Ainsi, pour les cas les plus lourds, il limera la ou les dents abîmées sous anesthésie.

Il pourra également les enlever si la situation l’exige. Enfin, il veillera au bon traitement des infections qui accompagnent souvent les problèmes dentaires chez l’animal. Il s’agit d’un point important qu’il convient de traiter avec autant d’attention que la dent elle-même. Pour cela, le vétérinaire prescrira alors un traitement antibiotique pouvant durer plusieurs jours voire même plusieurs semaines.

Vous aurez compris que les interventions et traitements de ce type sont relativement éprouvants et parfois même risqués pour la santé de votre animal. Aussi, comme le dit un célèbre dicton que l’on pourrait appliquer aux problèmes de dentition du lapin, il vaut largement mieux prévenir que guérir !

Comment les prévenir ?

Attention, même si l’idée pourrait vous paraître séduisante en théorie, vous devez surtout pas couper ou limer vous-même les dents de votre lapin. Cette action serait inefficace et vous pourriez alors créer des fissures longitudinales sur les dents ce qui en fragiliserait leur maintien sur la gencive. Finalement, avec une telle action, vous feriez plus de mal que de bien.

Préférez plutôt donner à votre animal une alimentation qui aura une action bénéfique sur l’usure de ses dents. Le foin reste indéniablement l’aliment le plus adapté. Veillez alors à ce que la quantité à sa disposition soit suffisante afin qu’il puisse en consommer tout au long de la journée.

Vous pouvez aussi compléter ce régime avec des légumes et des branchages. De plus, vous trouverez en animalerie des jouets en bois naturel destinés à l’entretien des dents du lapin tout en l’amusant.

Par contre, il n’est pas recommandé de faire usage des granulés et autres mélanges de graines. Si les publicitaires en vantent très bien les mérites, il faut reconnaître que leur efficacité réelle reste limitée. Particulièrement riche, ces aliments détourneront en plus votre lapin du foin, engendrant ainsi un risque pour sa dentition.

Enfin, pour mettre tous les atouts de votre côté, veillez à programmer chaque année un rendez-vous chez votre vétérinaire. Il pourra ainsi détecter au plus tôt les éventuels problèmes de dentition de votre animal et agir plus rapidement.

A propos de l’auteur:

ViolaineRédactrice web spécialisée dans différents domaines, Violaine contribue à décrire des informations sur la santé dentaire de manière claire et articulée sur le site nutrident.fr pour rendre la partie sur la santé bucco-dentaire plus accessible.

 

Lire Aussi

Bienvenue sur Nutrident.fr !

L’équipe Nutrident.fr est composée de personnes qui ont pris en main leur santé dentaire pour moins souffrir des cavités, des gingivites et consorts. Nous avons donc créé  ce site pour partager nos expériences personnelles en matière de santé dentaire. Nous relayons ce que nous avons découvert sur la nutrition, le microbiote intestinal, et leurs associations avec la santé dentaire ; afin de renforcer vos dents et vos gencives, et votre confiance en vous.