Cellulite dentaire : causes, symptômes et traitements

Tout savoir sur la cellulite dentaire

La cellulite n’est pas réservée qu’aux cuisses, car elle est aussi dentaire ! Cette forme de cellulite est une affection grave, extrêmement douloureuse et dangereuse si vous ne la faites pas soigner rapidement. Nutrident.fr vous explique comment reconnaître la cellulite dentaire et vous décrit le traitement qui vous sera proposé pour la faire disparaître aussi vitre que possible.

Qu’est-ce que la cellulite dentaire ?

La cellulite dentaire est aussi dénommée cellulite cervico-faciale. Lorsqu’elle cerne une dent sur tout son pourtour, on parle de cellulite circonscrite. Elle est souvent due à une infection mal ou pas soignée qui dégénère. Elle s’étend, alors, plus largement dans la bouche et touche la graisse du visage, notamment les joues, ainsi que la gorge et les yeux.

Si la cellulite dentaire n’est pas traitée et qu’elle se diffuse, elle devient extrêmement dangereuse et peut même être mortelle, car le gonflement des chairs provoque un étouffement en étranglant les voies respiratoires.

Avant d’en arriver à cet extrême, la cellulite dentaire s’installe dans les tissus profonds de la cavité bucco-dentaire, incluant les gencives, puis le visage et le cou. Elle touche l’ensemble des tissus, muscles et graisses.

Qui est concerné par la cellulite dentaire ?

Tout le monde est concerné par la cellulite dentaire, y compris les enfants. Étant souvent la conséquence d’une carie mal soignée, elle touche naturellement tous les âges. Elle peut aussi faire suite à une affection, comme un phlegmon au niveau des amygdales ou une angine.

Quels sont les symptômes de la cellulite dentaire ?

La cellulite dentaire évolue en deux temps : elle est d’abord visible à cause de l’enflement des chairs, puis elle devient douloureuse.

La phase séreuse

Il est important de soigner la cellulite dentaire le plus rapidement possible avant que conséquences soient plus néfastes

La cellulite dentaire débute par la phase séreuse. Elle se manifeste par le gonflement de la joue et/ou du cou qui s’échauffent, mais sans être encore trop douloureuse. Vous pouvez cependant éprouver des difficultés à déglutir. Elle s’aggrave ensuite en provoquant de la fièvre, tandis que le gonflement s’étend à la zone située sous votre langue, ainsi que le palais. Si votre cellulite dentaire est située dans la partie supérieure de l’arcade dentaire, votre œil peut également paraître boursouflé.

Phase de suppuration

La phase de suppuration génère du pus et des gaz qui engendrent ces boursouflures. Si vous appuyez dessus, vous entendrez de petits crissements, semblables aux pas dans la neige. La partie que vous pressez s’écrase sous vos doigts et fait gonfler la zone adjacente, à cause du déplacement des gaz.

La cellulite dentaire devient rapidement douloureuse, voire insupportable. La souffrance est lancinante et redouble durant la nuit, à cause de la station couchée qui bloque encore davantage la circulation sanguine. Les parties gonflées deviennent de plus en plus douloureuses et de plus en plus rouges.

Si vous constatez ces symptômes, vous devez vous rendre d’urgence chez votre dentiste. S’il n’est pas disponible, car son créneau réservé aux urgences est déjà pris, il doit impérativement vous basculer sur un collègue disponible.

Pour trouver un dentiste le plus rapidement possible, composez ce numéro de renseignements téléphoniques :

urgence dentiste

Phase de fistulisation

Si vous attendez plus longtemps, vous allez atteindre la phase de fistulisation. Votre visage se déforme, jusqu’à ce que la peau ne dispose plus de suffisamment d’élasticité. Elle se fissure alors pour laisser le pus s’évacuer.

Comment éviter la cellulite dentaire ?

L’hygiène bucco-dentaire et le contrôle au minimum annuel sont les deux conditions indispensables pour éviter tout risque de cellulite dentaire. Le brossage des dents est indispensable après chaque repas. Si vous avez les dents très serrées, utilisez régulièrement du fil dentaire pour déloger les débris d’aliments qui se coincent entre les dents et favorisent la formation de caries.

Le contrôle annuel permet de détecter les infections lorsqu’elles sont encore bénignes et soignables avec des traitements très légers.

Si vous êtes traité pour une carie ou toute autre infection et que vous continuez à ressentir des douleurs, alors que la cicatrisation devrait être achevée, vous devez en informer immédiatement votre dentiste.

Ces deux conseils sont d’autant plus importants si vous faites partie de la population la plus à risque pour ce type d’infection, à savoir, les fumeurs, les diabétiques et les personnes souffrant d’immunodépression.

Comment est traitée la cellulite dentaire ?

Si une cellulite dentaire est diagnostiquée par votre chirurgien-dentiste, il va vous prescrire un traitement médicamenteux puissant pour stopper net l’infection. Il sera composé d’antibiotiques par voie orale, d’anti-inflammatoires, ainsi que d’antidouleurs.

Si l’infection est très avancée, il peut recourir aux antibiotiques par injection intraveineuse pour parer l’urgence.

Parallèlement, le dentiste met en œuvre les moyens nécessaires pour soigner l’infection, selon son étendue. Il peut drainer la zone boursouflée pour évacuer le pus et les gaz. Pour la dent elle-même, en fonction des dégâts, il en supprime tout ou partie et la remplace par de l’amalgame, une couronne ou un implant.

Conclusion

La cellulite dentaire n’est pas une infection à prendre à la légère. Cette pathologie bucco-dentaire survient lorsqu’une première infection a été mal soignée. À la découverte des premiers symptômes, il est important de prendre rendez-vous le plus vite possible avec le dentiste. Ce dernier préconise généralement un traitement à base de médicaments permettant de réduire l’inflammation.

FAQ

Quels sont les signes de la cellulite dentaire ?

Parmi les symptômes les plus importants, nous notons : l’inflammation, les rougeurs, le gonflement au niveau des joues, la fièvre ou encore les maux de tête.

Comment effectuer un drainage de cellulite dentaire ?

Le drainage est indispensable quand la cellulite dentaire atteint sa phase de suppuration. Le drainage peut être réalisé par voie endobuccale ou par voie exobuccale.

Quels sont les symptômes d’une cellulite infectieuse ?

Rougeurs localisées, gonflements, chaleur et douleur sont les 4 signes qui symbolisent l’apparition d’une cellulite infectieuse.