Urgence Dentaire : Que Faire Dans L’Immédiat ?

Voici tout ce qu’il faut savoir sur les urgences dentaires.

Si vous êtes pris d’une rage de dents, que vous vous cassez une dent, ou que l’une de vos prothèses se brise ou vous blesse, vous devez savoir à qui vous adresser en urgence. Certains maux ne peuvent pas attendre que votre dentiste habituel puisse vous recevoir, et, en cas d’accident, pouvoir consulter un dentiste de garde peut permettre de sauver une ou plusieurs de vos dents.

Comment déterminer si votre cas relève de l’urgence dentaire

La douleur

La douleur est le premier indicateur qui vous fera précipiter vers la première unité d’urgence dentaire. La douleur aux dents devient rapidement insupportable et il ne faut pas non plus négliger l’aspect sécuritaire. En effet, étant donné que les bactéries sont véhiculées dans tout l’organisme par la salive que nous avalons, une infection dans la bouche peut vite devenir dangereuse.

Si vous ressentez une douleur lancinante qu’aucun antalgique délivré en pharmacie sans ordonnance ne peut atténuer, vous ne pourrez ni dormir, ni même vous concentrer sur aucune tâche. L’expression « avoir envie de se taper la tête contre les murs » a probablement été inventée par quelqu’un qui souffrait des dents !

La douleur peut également provenir de vos prothèses ou de vos bagues. Si votre prothèse n’est pas amovible, si vos bagues vous font souffrir durablement ou vous ont blessé, vous devez aussi considérer que vous êtes en urgence dentaire.

La douleur représente une cause sérieuse de consulter les urgences dentaires. Voici ses principales causes.

La pulpite, ou rage de dent

Ce que l’on appelle communément une rage de dent est une pulpite, une inflammation de la pulpe dentaire qui regroupe les nerfs, les vaisseaux sanguins et quelques vaisseaux lymphatiques.

Ses causes sont multiples :

  • avec une carie mal soignée ou pas soignée du tout, l’infection progresse et la douleur avec ;
  • les abcès évoluent un temps « à bas bruit », c’est-à-dire sans que vous ne vous en rendiez compte, car sans douleur, puis déclenchent, parfois brutalement, des douleurs insoutenables ;
  • un manque d’hygiène bucco-dentaire qui donne lieu à des infections diverses.

La nécrose

Une pulpite non soignée peut dégénérer en nécrose, avec la destruction prématurée de la pulpe. La nécrose est le paradis des bactéries qui vont en profiter pour s’étendre à l’os, en générant un abcès apical.

La seule issue d’une nécrose est la dévitalisation de la dent et, bien souvent, la pose d’une couronne, car la dent est trop abîmée et de fait, fragilisée.

La gingivite

Si pour une raison ou une autre, vous développez une gingivite, vos gencives vont gonfler et changer de couleur. La douleur devient rapidement extrême et justifie une urgence dentaire.

La parodontite

Une infection du parodonte conduit à la destruction de l’os de la mâchoire. Ce type de maladie est soigné sur le long terme, mais justifie souvent le recours aux urgences dentaires, car elle déclenche des douleurs insupportables.

Les blessures

Si vous êtes victime d’un accident qui impacte votre mâchoire, au niveau des dents, mais aussi concernant votre espace bucco-dentaire (langue, gencives, intérieur des joues), il faut absolument trouver le dentiste de garde aujourd’hui.

Toute fracture dentaire ou blessure doit être traitée le plus rapidement possible par un chirurgien-dentiste. Si vous avez une blessure ouverte, il faut la suturer pour éviter le prolongement du saignement et le risque d’infection. C’est d’autant plus vrai si vos nerfs sont touchés. Tarder à intervenir peut provoquer des dommages irrémédiables, alors que des nerfs soignés rapidement peuvent se reconstituer.

Une dent tombée à la suite d’un choc violent peut être réimplantée, mais chaque minute compte. Si vous tardez, tout est perdu et vous devrez porter une prothèse.

Les conséquences d’une opération dentaire

Si vous avez subi une opération dentaire, qu’il s’agisse d’une extraction ou de soins, il est anormal que les saignements se poursuivent au bout de quelques heures. Si c’est le cas, vous devez impérativement recontacter votre dentiste, afin de vérifier qu’il ne s’agit pas d’une complication.

Vous pouvez être victime d’une alvéolite, ce qui signifie que le caillot sanguin qui aurait dû se former à la suite d’une extraction dentaire, ne s’est pas constitué, ou ne s’est pas suffisamment solidifié, ou a été délogé prématurément.

Si votre dentiste vous a posé un implant, il se peut qu’une inflammation de la gencive et des tissus durs se déclare. La proximité de l’os présente des risques et un traitement médicamenteux à base d’antibiotiques vous sera probablement prescrit.

Que faire en cas d’urgence dentaire ?

En attendant d’arriver aux urgences dentaires, même si le laps de temps qui va s’écouler est court, voici quelques conseils pour apaiser votre douleur, ainsi que les bons réflexes si vous vous êtes cassé une dent.

Les rages de dent

Si vous savez que vous vous rendez chez le dentiste dans les heures qui suivent, voire les minutes, évitez à tout prix de prendre des médicaments. Votre dentiste va lui-même vous en prescrire et les mélanges ne sont jamais bons.

Rincez-vous la bouche à l’eau chaude pour soulager un peu la douleur.

En cas de dent expulsée

Une dent expulsée a une chance de pouvoir être sauvée, mais il faut pour cela qu’un dentiste intervienne dans l’heure qui suit l’accident. Commencez par nettoyer votre dent en la passant sous l’eau, sans la frotter pour ne pas risquer d’abîmer la chair et les nerfs. Si vous le pouvez, replacez-la dans sa cavité. Sinon, vous pouvez la garder sous la langue pour qu’elle baigne dans la salive.

Si vous être trop sévèrement blessé, plongez-la dans un verre de lait en attendant l’intervention du chirurgien.

En cas de dent cassée

Si vous vous cassez une dent, tâchez de retrouver le morceau, il est possible que le dentiste puisse le recoller à l’aide de résine. Rincez-vous la bouche à l’eau tiède en attendant votre rendez-vous.

Comme pour une rage de dent, évitez les médicaments si vous savez que vous allez rapidement voir un dentiste. L’aspirine (et tous ses dérivés) surtout doivent être évités, car elle favorise les saignements.

Préparez votre rendez-vous

Vous allez devoir donner certaines indications au dentiste qui va vous soigner. Si c’est votre dentiste habituel, il connaît déjà votre dossier, vos antécédents, vos allergies potentielles, etc. Si c’est un autre dentiste, pensez à lui signaler si vous présentez des particularités et à lui préciser si vous êtes coutumier du genre de douleur que vous ressentez, si vous êtes sujet à des abcès récurrents, ou que vous souffrez d’une maladie parodontale.

Vous devrez retracer l’historique de vos maux (en dehors des accidents bien sûr). Quand la douleur a-t-elle commencé, à quel rythme a-t-elle évolué, présentez-vous d’autres symptômes comme de la fièvre ou des nausées, etc.

Si vous avez pris des médicaments, vous devez lui préciser lesquels, et en quelle quantité.

Qui appeler en cas d’urgence dentaire ?

Votre chirurgien-dentiste habituel

Quelle que soit la nature de votre urgence dentaire, votre premier réflexe doit être d’appeler votre dentiste habituel, si cela vous arrive pendant les heures où le cabinet est ouvert.

Les dentistes conservent toujours des créneaux pour les urgences, afin de pouvoir vous recevoir dans la journée, voire les 24 heures. Il est toujours mieux d’être traité par quelqu’un qui connaît votre dossier.

Si votre dentiste est absent, parce qu’il consulte à l’hôpital par exemple, et qu’il exerce au sein d’un cabinet, son secrétariat pourra vous orienter vers l’un de ses collègues en urgence. Même s’il ne connaît pas votre dossier, il aura tous les éléments à disposition.

Mais bien sûr, par définition, une urgence dentaire ne se déclenche pas aux heures de bureau !

Les urgences dentaires 24/24

Si votre dentiste ne peut vraiment pas vous recevoir ou que vous êtes en dehors des horaires, la nuit, le week-end, pendant un jour férié, vous devez contacter les urgences dentaires.

Contactez le SAMU ou le commissariat

Pour connaître le plus rapidement possible le dentiste de garde dans votre ville ou dans votre environnement si vous êtes à la campagne, adressez-vous aux services de secours en composant le 15 pour le SAMU, ou contactez les forces de l’ordre par l’intermédiaire du commissariat en composant le 17.

Ils ont accès aux informations du service de garde établi par le conseil de l’ordre départemental des chirurgiens-dentistes. Ils vous renseigneront donc sur le dentiste de garde le plus proche de chez vous.

Le service dentaire de l’hôpital

Certains hôpitaux, même s’ils ne sont pas nombreux, disposent d’un service dentaire d’urgence. Si c’est le cas, vous pouvez vous y rendre directement.

Rappel sur la loi relative aux urgences dentaires

En cas d’urgence dentaire, votre dentiste est tenu de vous recevoir en urgence. Il est exceptionnel qu’il refuse, si c’est le cas, une fois que vous aurez réglé votre problème, changez de dentiste et signalez ce manquement intolérable.

Bien sûr, il peut réellement être dans l’incapacité de vous recevoir s’il est en cours de chirurgie ou s’il travaille à l’hôpital en plus de son cabinet.

Vis-à-vis de la loi, un dentiste est tenu de :

  • vous porter assistance si vous êtes en détresse ;
  • participer à la permanence de vos soins ;
  • assurer la continuité des soins si votre médecin traitant n’est pas disponible ;
  • informer votre dentiste habituel des détails de son intervention.

Bienvenue sur Nutrident.fr !

L'équipe Nutrident.fr est composée de personnes qui ont pris en main leur santé dentaire pour moins souffrir des cavités, des gingivites et consorts. Nous avons donc créé  ce site pour partager nos expériences personnelles en matière de santé dentaire. Nous relayons ce que nous avons découvert sur la nutrition, le microbiote intestinal, et leurs associations avec la santé dentaire ; afin de renforcer vos dents et vos gencives, et votre confiance en vous.

Mis à Jour Le