Plombage Dentaire et Amalgame Dentaire: Guide Complet

par | Août 20, 2019 | Santé Dentaire | 0 commentaires

Le terme « plombage dentaire » disparaît progressivement au profit du terme « amalgame dentaire » qu’utilisent systématiquement les dentistes. Il s’agit en fait de la même chose qu’il ne faut pas confondre avec le composite de résine. Nous utiliserons donc indifféremment les deux termes dans cet article. Voici le détail pour y voir plus clair.

À quoi sert le plombage/amalgame dentaire ?

Le plombage dentaire sert à obturer les dents lorsqu’elles ont été abîmées par des caries. L’amalgame dentaire est très utilisé en raison de son bas coût et de son excellente résistance dans le temps. Il permet de soigner les dents au fond de la bouche (molaires et prémolaires). Pour les dents visibles (incisives et canines), on utilise de préférence de la résine composite.

La résine composite

La résine composite a la même fonction que le plombage, mais sa composition et surtout sa couleur sont différentes. Elle est fabriquée à partir de plastique et de composés de verre et s’accorde avec la couleur de la dent naturelle.

La résine composite est plus chère, mais est privilégiée pour son aspect esthétique. On l’appelle d’ailleurs « plombage blanc ». Elle est jusque-là moins résistante à la pression et à l’usure, mais les progrès technologiques lui permettront un jour de rivaliser avec le plombage gris.

Quelle est la composition du plombage/amalgame dentaire ?

Si l’appellation plombage dentaire est tombée en désuétude, c’est parce qu’elle prête à confusion, car les « plombages » ne contiennent pas de plomb. Fort heureusement faut-il préciser, car le plomb est nocif pour notre organisme.

Il s’agit d’un amalgame de couleur métallique qui est composé de 50 % de mercure et les 50 autres pourcents se répartissent entre différentes poudres d’alliages d’argent, étain, cuivre et zinc.

Cette mixture est malaxée, jusqu’à obtenir une pâte qui va venir combler la cavité créée par la carie – après avoir été nettoyée et stérilisée par le dentiste – et va durcir de façon à ce que la dent retrouve sa forme d’origine et ne nuise pas à l’occlusion et à la mastication.

Cette matière a pour particularité d’adhérer parfaitement à la dent d’origine et de devenir aussi résistante que le tissu dentaire naturel.

Quelle est la durée de vie du plombage dentaire ?

La technique du plombage dentaire existe depuis plus de 150 ans et bien sûr, les techniques ont beaucoup évolué et les matériaux ont été perfectionnés.

Avec le temps, le plombage change de volume. Plus l’obturation est importante, plus ce changement va avoir une mauvaise influence sur la dent. S’il se rétracte, il laisse un espace disponible pour les bactéries – et donc une nouvelle carie – et s’il prend du volume, il risque de fracturer la dent d’origine.

C’est pourquoi il est recommandé pour les petites obturations seulement. Il peut dans ce cas se conserver au-delà de quinze ans.

Sauf dans le cas où votre plombage « saute », votre dentiste vérifiera au cours de chaque visite annuelle de routine s’il y a besoin ou non de changer un ou plusieurs de vos amalgames.

La controverse liée au mercure

Le mercure, ingéré dans des doses significatives, est nocif pour notre organisme. Il existe à ce sujet une controverse entre les chercheurs estimant que la dose dans un plombage étant minime, cela ne présente aucun risque, et d’autres, plus alarmistes qui pensent qu’une dose, même infinitésimale, est délétère.

Comment le mercure passe-t-il dans notre organisme ?

Le mercure présent dans le plombage subit les chocs de la mastication qui en libère une infime quantité qui est alors ingérée, en même temps que les aliments. Elle n’est cependant pas assimilée par l’organisme, mais évacuée avec les selles.

Une autre partie encore plus infime est inhalée sous forme de vapeur dégagée naturellement dans la bouche. Elle est assimilée par le sang et les poumons, avant d’être rejetée dans les urines.

Si vous considérez un plombage au bout de quinze ans, il ne présentera pas d’usure à l’œil nu, ce qui indique bien que la quantité de mercure qui s’en est dégagée est vraiment minuscule.

Les personnes les plus exposées au mercure sont les dentistes et aucune maladie professionnelle n’a jamais été détectée à ce sujet. Il n’y a donc pas lieu de vous inquiéter outre mesure. De plus, les plombages sont de moins en moins utilisés au profit de la résine composite qui ne contient ni mercure, ni aucun autre métal.

Les cas d’allergie

Les cas d’allergie aux amalgames sont plutôt rares. Ils concernent moins de 3 % de la population.

Malheureusement, à cause de la pollution de la planète, vous retrouvez du mercure dans la nature dans des quantités beaucoup plus importantes. Les eaux sont les plus touchées, rivières et océans, et, par conséquent, les poissons que nous mangeons sont souvent contaminés.

Existe-t-il des contrindications aux plombages dentaires ?

Votre dentiste doit connaître vos antécédents médicaux et vos pathologies. Il est le premier à vous conseiller sur le type d’obturation dont vous allez avoir besoin.

Les personnes allergiques au mercure, mais aussi aux autres métaux contenus dans les amalgames, doivent se tourner vers les composites de résine.

Les plombages sont aussi déconseillés aux personnes souffrant d’insuffisance rénale ou ayant un déficit immunitaire.

Si vous portez de nombreux plombages, le blanchiment au peroxyde devra être évité, car la réaction chimique libère quelques vapeurs de mercure. Vous pouvez cependant répartir le gel de blanchiment pour qu’il traite uniquement vos dents visibles – incisives et canines – qui ne portent normalement pas de plombages au mercure.

Le changement des plombages libère aussi quelques particules de mercure, mais cela reste dans des quantités minimes.

Deux pays scandinaves – la Norvège et le Danemark – ont déjà interdit l’utilisation du mercure dans tous les domaines, y compris dans la dentisterie. De toute façon, étant donné les progrès des composites de résines, l’utilisation de plombages gris va progressivement disparaître.

Les plombages pour les femmes enceintes

plombage pour femme enceinte

Il n’existe aucune contrindication pour qu’une femme enceinte procède aux soins dentaires. Les radios ne sont pas non plus nocives, il faut juste prévenir votre dentiste de votre état, il vous fera porter une blouse de plomb. De toute façon, les rayons de la radio sont vraiment focalisés sur votre bouche et ne risquent pas d’atteindre le fœtus.

Les femmes enceintes qui ont des nausées et des vomissements sont plus susceptibles de développer des caries, car l’acidité attaque l’émail. Celles qui ont tendance à trop grignoter entre les repas sans se brosser les dents risquent aussi de développer des caries.

Ces caries doivent impérativement être soignées, car les bactéries qui se développent dans la cavité infectent votre salive que vous déglutissez et qui passe dans votre organisme, dont votre bébé.

Il vaut cependant mieux éviter les plombages gris, et leur préférer les plombages blancs de résine. C’est aussi valable le temps de l’allaitement. Dans tous les cas, il ne faut pas laisser la carie prendre de l’ampleur et risquer une infection plus importante qui sera beaucoup plus nocive que de minuscules particules de mercure.

Le coût des plombages

Le coût d’un plombage diffère en fonction de sa taille, sa localisation dans la bouche, l’âge du patient, le chirurgien-dentiste…

Un amalgame coûte entre 15 et 35 €.

Les interventions pour soigner les caries sont remboursées à hauteur de 70 % par l’Assurance Maladie, en suivant la base du tarif conventionnel.

  • Traitement d’une carie une face : 19,28 € donc remboursement de 13,50 €.
  • Traitement d’une carie deux faces : 33,74 € donc remboursement de 23,62 €.
  • Traitement d’une carie trois faces et plus : 40,97 € donc remboursement de 28,67 €.

Renseignez-vous auprès de votre assurance complémentaire santé qui peut vous rembourser le reste à charge, en partie ou en totalité.

Quel avenir pour les plombages dentaires ?

Le plombage dentaire tel qu’il existe aujourd’hui – gris et à base de métaux dont le mercure – devrait progressivement disparaître au profit du composite de résine.

Il est encore largement utilisé pour les petites caries au fond de la bouche, mais les progrès technologiques vont à terme rendre la résine aussi compétitive. Pour l’instant, elle souffre d’être encore plus onéreuse, mais aussi d’être moins durable. Pour comparaison, elle coûte entre 30 et 120 € et dure moins de 10 ans.

La résine adhère moins bien au tissu dentaire et résiste moins bien à l’abrasion. L’inconvénient de changer une obturation, outre la nouvelle dépense, est que le dentiste va encore un peu plus creuser la dent à chaque fois pour ajuster la réparation.

L’immense avantage de la résine est son adaptation esthétique. Sa couleur peut être ajustée à la coloration naturelle de votre dent d’origine. Elle est alors parfaitement invisible et, même sur les incisives, personne ne peut se douter que vous avez eu une dent cariée. Votre sourire est parfait !

Le plombage ou l’amalgame dentaire reste à ce jour la meilleure solution pour soigner les petites caries dans le fond de la bouche.

Ils vont être progressivement remplacés par d’autres matériaux, mais en attendant, il est beaucoup moins risqué d’avoir un peu de mercure – ou d’autres métaux qui font partie de l’alliage – que de laisser des caries s’étendre et provoquer des infections beaucoup plus graves.

Statistiques Sur La Santé Bucco-Dentaire

Statistiques Sur La Santé Bucco-Dentaire

Pour vous donner une idée de l’importance de la santé bucco-dentaire, voici quelques chiffres compulsés de statistiques européennes et mondiales, avec un paragraphe dédié au sucre, l’ennemi des dents. Maladies Bucco-Dentaire : 10 Faits Marquants Dans Le Monde   1...

Bridge Dentaire: Guide Complet

Bridge Dentaire: Guide Complet

S’il vous manque une ou plusieurs dents, le bridge fait partie des prothèses qui peuvent réparer votre dentition. Il ne représente pas la seule solution, car vous avez parfois le choix avec la pose d’un implant. Pour savoir ce qui est possible pour vous et ce qui est...

Bienvenue sur Nutrident.fr !

Je m’appelle Thibaut et j’ai crée ce site pour partager ce que j’ai appris en matière de santé dentaire. Sur nutrident.fr, je partage donc ce que j’ai découvert sur la nutrition, sur le microbiote intestinal, ou encore sur votre santé et leurs associations avec la santé dentaire ; afin de réduire vos visites chez le dentiste, renforcer vos dents et vos gencives, et même les reminéraliser.