Arthrite Dentaire : comprendre et soigner la desmodontite

arthrite dentaire
L’arthrite dentaire est extrêmement douloureuse.

L’arthrite n’est pas réservée qu’aux articulations. Elle peut aussi toucher vos dents.

La pathologie n’est pas grave si vous la soignez à temps. De toute façon, comme elle peut se montrer extrêmement douloureuse, vous êtes naturellement incité à prendre rendez-vous chez le dentiste en urgence.

L’arthrite dentaire se manifeste par des douleurs lancinantes au moindre contact et, si elle perdure, en permanence. Elle se détecte facilement, grâce au syndrome dit de « dent longue » qui vous fait souffrir lorsque vous mâchez.

Fort heureusement, une fois la cause de l’inflammation identifiée, le dentiste en vient à bout rapidement. Voici tout ce qu’il faut savoir au sujet de l’arthrite dentaire.

Qu’est-ce que l’arthrite dentaire?

Ne pas confondre arthrose et arthrite

Commençons par mettre de côté toute confusion entre l’arthrite et l’arthrose. L’arthrose est une maladie dégénérative due à l’âge, aux traumatismes ou à un dysfonctionnement de l’organisme.

Elle est une forme particulière de l’arthrite. L’arthrite n’est pas due à une altération de l’articulation, mais à une réaction due à une agression. C’est une inflammation et, dans le cas de l’arthrite dentaire, qui ne provient pas des articulations, mais des ligaments.

L’arthrite dentaire

L’arthrite dentaire se manifeste par l’inflammation du ligament qui tient la racine de la dent dans sa loge (ou alvéole). Ce tissu ligamentaire, appelé desmodonte, enveloppe la racine pour la maintenir dans sa cavité.

Lorsque ce tissu est enflammé, plutôt que d’arthrite dentaire, on devrait utiliser le terme plus approprié de desmodontite. En effet, l’affection touche le ligament, alors que l’arthrite, au sens étymologique concerne l’articulation.

L’inflammation est souvent chronique, avec les douleurs dentaires aiguës qui semblent parfois apparaître sans raison.

Les causes de l’arthrite dentaire

Les causes de l’inflammation du tissu conjonctif qui aboutit à l’arthrite dentaire sont multiples. Les tissus ligamentaires représentent une infinité de terminaisons nerveuses qui sont sensibles. Leur inflammation les fait gonfler et provoque des douleurs perçantes.

Les causes infectieuses de l’arthrite dentaire

L’arthrite dentaire est parfois d’origine infectieuse. Il vous faut dans ce cas remettre en cause votre hygiène bucco-dentaire. Il arrive par exemple que des aliments se coincent entre les dents.

Même si vous vous brossez les dents après chaque repas, des débris peuvent rester bloqués, surtout si vous avez les dents très serrées.

La brosse à dents ne suffit pas dans ce cas, il vous faut au minium le jet dentaire et, plus souvent, le passage du fil dentaire.

Si vous ne délogez pas ces débris alimentaires, ils exercent une pression sur les deux dents qu’ils concernent (et parfois même, cette pression s’entend aux autres dents voisines).

L’appui trop prononcé de la dent sur une partie de son alvéole peut déclencher l’inflammation fatale des ligaments, due à la pression exercée sur la racine de la dent, qui mène à l’arthrite dentaire.

L’origine traumatique de l’arthrite dentaire

L’origine de l’arthrite dentaire peut également être traumatique. Vous pouvez avoir reçu un coup violent à la mâchoire dans un accident ou une chute (ou une bagarre !). L’accumulation de microtraumatismes est aussi une source probable.

Si vous pratiquez un sport de combat comme la boxe, même avec les meilleures protections, les coups répétés font pression sur les dents et finissent par irriter les ligaments.

Il se peut également qu’une prothèse dentaire défaillante ou mal ajustée exerce des pressions déséquilibrées qui provoquent la réaction des tissus conjonctifs.

Avec l’évolution de la bouche avec l’âge, une prothèse devient parfois obsolète.

Les conséquences d’une chirurgie dentaire

arthrite dentaire - chirurgie
L’arthrite dentaire peut apparaître après une chirurgie dentaire.

L’apparition de l’arthrite dentaire est également possible à la suite d’un soin dentaire d’envergure. Si vous avez subi une intervention importante, les tissus peuvent être irrités pendant cette opération et déclencher une inflammation.

Il se peut aussi que votre organisme réagisse aux produits utilisés. Les produits anesthésiants pour commencer, mais aussi la pâte d’obturation ou tous les autres composés chimiques qui peuvent provoquer un rejet.

Votre arthrite dentaire est dans ce cas bien localisée. Votre dentiste vous va vous prescrire des anti-inflammatoires qui vont rapidement calmer la douleur dentaire, ainsi que l’arthrite.

Quelles que soient les causes d’une arthrite dentaire, elle doit être soignée dans les plus brefs délais. Généralement, la douleur dentaire est tellement intense que les patients prennent rapidement rendez-vous.

Sachez que si vous attendez trop longtemps, les conséquences peuvent être irréversibles.

Avec la destruction progressive des tissus ligamentaires, la dent va peu à peu se déchausser et l’issue fatale est tout simplement la dent qui tombe, car elle n’est plus maintenue naturellement dans sa cavité.

Quels sont les symptômes de l’arthrite dentaire

L’arthrite dentaire est facile à diagnostiquer, car ses symptômes sont assez caractéristiques. S’il vous arrive de ressentir les sensations ci-après listées, prenez rendez-vous en urgence chez votre chirurgien-dentiste, car la douleur ne se calmera pas naturellement avec le temps, mais ne fera au contraire que s’aggraver.

Une douleur continue

La douleur de l’arthrite dentaire est continue, même si son intensité peut varier.

douleur arthrite dentaire
Le principal symptôme de l’arthrite dentaire est une douleur intense et continue.

En cas de contact, lorsque vous mangez ou serrez les dents, la douleur s’intensifie. Si votre arthrite dentaire est déjà bien avancée, même la pression des lèvres lorsque vous souriez peut s’avérer douloureuse.

D’autre part, elle résiste généralement aux antalgiques que vous vous procurez à la pharmacie. Enfin, la position allongée – donc la nuit lorsque vous êtes couché – l’intensifie. L’arthrite dentaire est synonyme d’insomnie chronique.

La rougeur des gencives

Lorsque vos ligaments gonflent, la pression augmente sur les gencives qui rougissent.

Le syndrome de la « dent longue »

Le syndrome de la « dent longue » ou de la «dent élastique» est le plus caractéristique de l’arthrite dentaire. Les sensations nerveuses de vos ligaments enflammés sont biaisées et vous n’avez plus l’impression que votre dent est maintenue dans son alvéole, ce qui, à terme, devient la réalité si vous ne vous soignez pas.

L’évolution en fonction de la température

L’arthrite devient plus douloureuse en réaction à la chaleur et s’apaise avec le froid. Le dentiste détecte normalement rapidement l’arthrite dentaire et confirme son diagnostic à l’aide d’une radio qui prouve l’inflammation.

Comment soigner l’arthrite dentaire

Chez le dentiste

Le passage chez le dentiste est obligatoire pour soigner votre arthrite dentaire. Le praticien commence par supprimer l’élément perturbateur: carie s’il s’agit d’une infection, réglage ou changement d’une prothèse mal ajustée ou obsolète, réparation d’un problème d’occlusion, préconisation d’une gouttière si vous êtes sujet au bruxisme la nuit (grincement des dents)…

dentiste arthrite dentaire
En cas d’arthrite dentaire, un rendez-vous chez le dentiste s’impose.

Si nécessaire, le dentiste peut concevoir un système de tuteurs pour maintenir la dent en place, le temps que l’inflammation se calme.

Il vous conseillera également, si vos comportements sont inappropriés: utilisation d’une brosse à dents inadaptée, notamment à poils durs, trop forte pression lors du brossage, utilisation abusive du cure-dent…

Il peut vous recommander l’usage des brossettes interdentaires, du jet dentaire et du fil dentaire.

Le traitement homéopathique dispensé par le dentiste

Il existe un traitement homéopathique qui peut être injecté par votre chirurgien-dentiste. L’homéopathie est un sujet controversé, car certains affirment que sa seule action est l’effet placebo, alors que d’autres restent persuadés de son efficacité.

Parlez-en à votre praticien pour connaître sa position à ce sujet, mais sachez qu’il existe une solution qui est la dilution du Complexe C 374 de chez Weleda.

Composée d’Argentum Nitricum, de Belladona et de Silicea, elle peut être prescrite avec la formule Complexe C 366 dont l’action antibactérienne aide la cicatrisation.

Ces traitements sont uniquement disponibles sur ordonnance. Ils sont injectés en para-apical, c’est-à-dire au bout de la racine pour atteindre les ligaments de l’alvéole.

Les méthodes naturelles

Pour accélérer la cicatrisation de votre arthrite dentaire, vous pouvez utiliser des recettes naturelles qui apaiseront votre douleur dentaire. Elles ne remplacent en aucun cas l’ordonnance de votre dentiste s’il vous a prescrit des médicaments.

clou de girogle
Le clou de girofle a des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques.

Le clou de girofle

Le clou de girofle est souvent utilisé pour les soins dentaires. Sa composition inclut une forte proportion d’eugénol dont les propriétés anti-inflammatoires ont depuis longtemps fait leurs preuves.

Le β-caryophyllène du clou de girofle est, lui, antalgique. Grâce à cette combinaison, vos tissus douloureux sont à la fois soignés et anesthésiés.

Vous trouvez facilement des clous de girofle dans le commerce que vous pouvez mâchonner ou laisser infuser dans votre bouche. Le goût est très particulier et assez fort. S’il vous déplaît, tournez-vous vers l’huile essentielle du giroflier.

L’huile essentielle du giroflier ne conserve que les principes actifs du clou de girofle, ce qui en fait une solution extrêmement concentrée, à utiliser avec précaution.

Elle conserve les propriétés anti-inflammatoires et analgésique du giroflier et aide à éradiquer les bactéries responsables des infections de la bouche, les streptococcus mutans, qui sont d’origine infectieuse.

Il vous suffit d’une goutte à déposer sur le bout de votre doigt, deux à trois fois par jour, pas plus. Avec votre doigt, massez la gencive autour de la dent douloureuse. Vous allez avoir une sensation d’échauffement qui est normale. Le goût du clou de girofle demeure, mais vous l’aurez moins longtemps en bouche qu’en mâchant un clou.

Les huiles essentielles ne doivent pas être utilisées pour les enfants, ni les femmes enceintes.

L’homéopathie

Rendez-vous à la pharmacie pour trouver le traitement homéopathique qui va compléter le traitement de votre dentiste. Il existe la solution des granulés avec l’Ammonium Carbonicum 5 CH, ou l’Arnica Montana 5CH. Prenez deux comprimés toutes les deux heures que vous laissez fondre sous la langue.

Arthrite dentaire : FAQ

Quel médicament pour soigner l’arthrite dentaire ?

Pour soulager la douleur, vous pouvez prendre unanti-inflammatoirepuissant comme l’ibuprofène.

Quel dentifrice pour l’arthrite dentaire ?

Utilisez ledentifricequotidien au fluor parodontax qui élimine l’accumulation des bactéries dela plaque dentaire le long de la limite gingivale (jonction entre la gencive et la dent), contribuant ainsi à maintenir une bonne étanchéité entre vos gencives et vos dents.

Comment soigner l’arthrite dentaire naturellement ?

Plusieurs huiles essentielles peuvent vous aider à soigner l’arthrite dentaire : celle au pépin de pamplemousse (antibactérien, un antiparasitaire, un anti-inflammatoire et un équilibrant du pH) et celle de Tea tree (antibactérien particulièrement adapté aux problèmes buccaux).

Sources médicales

Collège hospitalo-universitaire français de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie. Cours. Pulpopathies/Desmodontite [en ligne]. <http://campus.cerimes.fr/chirurgie-maxillo-faciale-et-stomatologie/enseignement/stomatologie9/site/html/1_13_131_1.html> Consulté le 24 mai 2022

Faculté de pharmacie de Lorraine. Sophie Barbelet. Thèse. Le giroflier : Historique, description et utilisations de la plante et de son huile essentielle [en ligne]. <http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUPHA_T_2015_BARBELET_SOPHIE.pdf> Consulté le 24 mai 2022