Hypersalivation: Comment Traiter la Salivation Excessive?

L’hypersalivation consiste à produire trop de salive. C’est un problème assez embarrassant qui vous pousse à postillonner et/ou à baver. C’est très inconfortable pour la personne qui en souffre, mais c’est aussi très handicapant pour sa vie sociale.

Certaines personnes souffrant d’hypersalivation se désocialisent, car elles n’osent plus parler en public.

Pourtant, les causes de l’hypersalivation sont connues et il suffit de consulter un médecin ou un dentiste pour régler le problème. C’est d’autant plus important que cela peut venir d’un problème bénin, mais aussi d’une maladie plus grave.

D’où provient la salive ?

La salive joue un rôle capital dans notre organisme. En humidifiant nos aliments, elle nous permet de mieux les digérer. Elle réduit également leur acidité, ce qui évite la corrosion de l’émail des dents. Enfin, la salive a la capacité de neutraliser les bactéries et virus que nous avalons en mangeant ou en portant des objets ou nos mains à la bouche.

Nous possédons six glandes salivaires, avec trois de chaque côté : la glande parotide qui se trouve sous l’oreille, la glande sous maxillaire et la glande sublinguale. Ces glandes produisent de la salive en permanence, y compris pendant le sommeil. Lorsque nous mangeons, le cerveau leur envoie un message pour qu’elles augmentent leur production. La mastication déclenche, elle aussi, la production de salive.

Ces six glandes salivaires sont complétées par d’autres petites glandes situées sur la muqueuse de la langue et de la bouche, ainsi que sur le palais et le pharynx.

Nous sécrétons en moyenne un litre de salive par jour. Elle est composée principalement d’eau – à 99 % – et de protéines et sels minéraux.

Qu’est-ce que l'hypersalivation ?

L’hypersalivation – également appelée hypersialorrhée – peut être la conséquence de deux facteurs.

1 – Vous produisez trop de salive

L’hypersalivation peut être déclenchée par la faim, elle est dans ce cas temporaire et normale. Mais elle peut aussi être le résultat de différentes pathologies et infections.

Les problèmes suivants peuvent vous amener à saliver davantage :

  • aphtes ;
  • infection dentaire ;
  • infection buccale ;
  • inflammation des amygdales ;
  • inflammation du pharynx ;
  • problème de dent infectée ou cassée ;
  • prothèse dentaire mal dimensionnée et/ou mal installée ;
  • stomatite : inflammation de la muqueuse située dans la bouche ;
  • gastrite, ulcère gastrique et toutes les autres inflammations de l’estomac ;
  • crise de foie ;
  • gingivite ;
  • problème au niveau de l’œsophage ;
  • nausées et vomissements ;
  • mononucléose infectieuse ;
  • lésions nerveuses ;
  • intoxication médicamenteuse ou prise de certains médicaments, dont la clozapine, un antipsychotique ;
  • tics nerveux ;
  • maladie de la rage…

L’hypersalivation peut aussi être déclenchée par un phénomène psychologique et par la grossesse.

2 – Vous produisez une quantité normale de salive, mais vous la conservez dans la bouche au lieu de la déglutir

Tous les troubles ORL, comme la sinusite, la laryngite, l’angine, etc. vous empêchent de déglutir normalement et vous conservez un trop plein de salive dans la bouche au lieu de l’avaler.

D’autres maladies ont aussi cet effet :

  • cancer de l’œsophage ;
  • tumeur au cerveau ;
  • maladie neurologique ;
  • empoisonnement à l’arsenic ou au mercure ;
  • allergie ;
  • tumeur localisée dans la bouche ;
  • maladie neurodégénérative ;
  • maladie de Charcot ;
  • maladie de Parkinson ;
  • paralysie cérébrale ;
  • AVC : Accident Vasculaire Cérébral ;
  • sclérose en plaques…

Que faire en cas d’hypersalivation ?

l'hypersalivation qui agace

Si vous vous rendez compte que vous salivez trop, ou que vous ne déglutissez plus suffisamment, il est indispensable de consulter. Vous constatez avec les listes ci-dessus qu’il peut s’agir d’un trouble bénin, si par exemple vous avez une dent qui s’abîme, mais ce peut être beaucoup plus sérieux et faire partie des symptômes d’une maladie beaucoup plus grave.

La première personne à consulter est votre médecin généraliste ou, si vous ressentez des douleurs dans la bouche, votre dentiste. Votre médecin peut trouver d’emblée la provenance du problème et vous prescrire divers traitements.

Les gouttes d’atropine

Parmi les traitements les plus courants, on trouve les gouttes d’atropine. Placées sous la langue, elles diminuent immédiatement la sécrétion de salive.

La toxine botulique

La toxine botulique s’injecte dans les glandes salivaires. Le dosage est extrêmement précis et l’action que provoque la toxine doit être strictement contrôlée par écographie. Si le dosage est supérieur au besoin, les muscles de la bouche pourraient être lésés, ce qui ne ferait qu’aggraver le problème au lieu de le résoudre. L’effet de la toxine botulique dure en moyenne de quatre à six mois.

La chirurgie

Il est possible de dérouter les canaux salivaires, afin que la salive produite soit dirigée vers le fond de la bouche et ainsi faciliter son évacuation en l’avalant.

Dans les cas extrêmes, le chirurgien peut même décider de retirer une ou plusieurs glandes salivaires.

Si l’hypersalivation provient d’un problème dentaire, le dentiste fera le nécessaire pour réparer la dent incriminée ou soigner les infections qui ont pu se développer dans votre bouche.

L’hypersalivation due à un problème d’orthophonie

Votre médecin généraliste ou votre dentiste peut aussi vous envoyer voir un orthophoniste, car il peut s’agir d’une mauvaise habitude qui peut être soignée par une rééducation. Certaines personnes appuient trop leur langue vers l’avant lorsqu’elles parlent.

La salive stagne alors derrière les lèvres et n’est plus avalée. En conséquence, certains muscles de la bouche compensent en se tendant et la personne aura des problèmes de prononciation et postillonnera en prononçant certains mots, notamment ceux contenant des « p » et des « b ».

L’orthophoniste va faire travailler son patient, afin qu’il prenne conscience du positionnement de sa langue lorsqu’il parle et lorsqu’il déglutit. Il va lui apprendre à appuyer sa langue plus légèrement vers l’avant, afin de détendre les muscles de la bouche. Il va aussi lui faire faire des exercices avec un verre d’eau pour mieux contrôler le moment où il avale sa salive.

Les résultats sont généralement rapides et le problème réglé définitivement en quelques séances.

Conclusion

N’attendez pas avant de consulter votre médecin ou votre dentiste en cas d’hypersalivation, il s’agit le plus souvent d’un problème sans gravité qui se soigne facilement.

Langue Jaune: Causes et Traitements

Langue Jaune: Causes et Traitements

Découvrir que votre langue a tourné au jaune peut vous surprendre, mais rassurez-vous, il n’y a généralement pas de quoi vous inquiéter outre mesure. Le phénomène est le plus souvent sans gravité et peut être rapidement éradiqué. Voici Notre Comparatif Des Meilleurs...

Bienvenue sur Nutrident.fr !

L'équipe Nutrident.fr est composée de personnes qui ont pris en main leur santé dentaire pour moins souffrir des cavités, des gingivites et consorts. Nous avons donc créé  ce site pour partager nos expériences personnelles en matière de santé dentaire. Nous relayons ce que nous avons découvert sur la nutrition, le microbiote intestinal, et leurs associations avec la santé dentaire ; afin de renforcer vos dents et vos gencives, et votre confiance en vous.

Consulter Notre Guide Pour Avoir Une Haleine Agréable

une femme sentant des fleurs

Mis à Jour Le