Peur Du Dentiste : Nos Conseils Pour Y Remédier

La peur du dentiste ! Voilà bien un sujet intemporel. Malgré les progrès continus de la science, elle demeure. Près le la moitié des gens ont peur de se rendre chez le dentiste et agissent à l’opposé de ce qu’ils devraient faire : ils repoussent sans cesse la visite.

Au contraire, plus vous avez peur d’aller chez le dentiste, plus vous devez y aller régulièrement. Vous pensez que c’est aberrant ? Cela relève au contraire de la logique la plus pure, car la peur n’évite pas le danger. En vous rendant une, voire deux fois par an chez le dentiste pour une visite de contrôle, vous éloignez tout risque d’avoir de gros travaux à faire, beaucoup plus angoissants qu’un petit soin. Et c’est sans tenir compte de l’esthétique affecté par des dents non soignées et les conséquences générales sur la détérioration de l’organisme.

L’exemple le plus frappant est la carie. Si vous ne vous rendez chez le dentiste que quand vous avez mal, c’est trop tard. Au lieu d’un amalgame léger, posé en un quart d’heure à peine, le dentiste va devoir creuser votre dent plus longtemps et plus profondément. Il devra peut-être même la dévitaliser et vous poser une couronne. Cela signifie une multiplication des séances, donc une multiplication des peurs.

Malgré tout, si vous avez du mal à dompter cette peur irrationnelle, voici quelques astuces pour vous aider à ne pas envisager le passage chez le dentiste comme une séance de torture.

Pourquoi avoir peur du dentiste ?

La peur du dentiste est intimement liée à la peur exagérée des maladies de la bouche et de la souffrance à endurer pour les soigner. Cette crainte est tellement répandue qu’elle a même son propre qualificatif : la stomatophobie, stoma signifiant la bouche en grec ancien.

La stomatophobie regroupe toutes les peurs liées à cet environnement, c’est-à-dire, la douleur qui est liée aux maladies de la bouche, mais aussi la peur de souffrir pour les soigner et par extension, tout ce qui s’y rapporte : le cabinet, les bruits, les odeurs, les vibrations, les piqûres…

Le bruit est pour beaucoup dans cette phobie. Malgré tous les progrès médicaux, le perfectionnement des outils et des traitements, la fraise du dentiste produit toujours le même bruit effrayant. Il faut aussi compter avec votre bouche qui fait caisse de résonance et amplifie tous les bruits.

La peur du dentiste chez les enfants

peur du dentiste

La peur irrationnelle du dentiste remonte souvent à l’enfance. Charge à vous de ne pas répercuter votre peur sur vos enfants. Si vous êtes vous-même phobique, ne prenez pas un rendez-vous groupé avec votre enfant, parce qu’il va sentir votre stress. Le jour où vous l’emmenez chez le dentiste, vous devez être parfaitement serein.

Veillez depuis qu’il est tout petit à ne jamais utiliser la perspective du dentiste comme une punition. Certains parents pensent bien faire et expliquent à leurs enfants que s’ils ne se brossent pas les dents, ils iront chez le dentiste. En conséquence, la simple visite de routine apparaît comme une terrible menace.

Choisissez avec soin votre dentiste. S’il est brusqué dès les premières séances, votre enfant redoutera à juste titre les suivantes.

Dans tous les cas, rassurez-le.

Les différents niveaux d’anesthésie et de sédation

Les techniques pour endormir vos sens, sans une réelle anesthésie, se sont beaucoup développées. Vous pouvez bénéficier de solutions qui vont vous calmer, et même vous faire un peu somnoler. Vous ressentez moins l’intervention du dentiste et vous n’êtes plus de tout sur le qui-vive.

C’est un avantage pour vous, mais aussi pour le dentiste qui peut travailler plus sereinement que si vous êtes sur les nerfs et réagissez à chacun de ses mouvements. Vous êtes apaisé dans le fauteuil, votre respiration est lente et régulière, mais vous conservez votre réflexe naturel de déglutition.

Vous êtes dans une sorte de torpeur agréable de laquelle vous sortez progressivement et sans effets secondaires. Attention cependant à la fin de séance, certaines de ces méthodes peuvent vous empêcher de conduire. Vous devez prévoir quelqu’un pour vous ramener ou prendre les transports en commun, si vous êtes en ville.

Interrogez votre dentiste sur les méthodes qu’il peut vous proposer. En voici quelques-unes très efficaces.

Le gaz MEOPA

Le MEOPA est un gaz incolore, indolore, composé d’un mélange équimolaire d’oxygène (50%) et de protoxyde d’azote (50%). Son utilisation est possible dès l’âge de 4 ans. Les dentistes sont autorisés à l’utiliser depuis 2009.

C’est le gaz couramment utilisé dans les hôpitaux, notamment pour les enfants, lorsqu’il s’agit de les recoudre.

Votre dentiste vous place un masque sur le visage et vous inhalez ce gaz qui agit très rapidement et vous place dans un état proche de la béatitude. Vous ne souffrez pas d’effets secondaires et vous reprenez ensuite immédiatement vos esprits.

Ce gaz est totalement sans danger pour la santé et votre peur du dentiste s’évapore instantanément. Vous ne ressentez pas le stress, mais pas non plus les douleurs.

Le protoxyde d’azote

Le protoxyde d’azote fonctionne sur le même principe que le gaz MEOPA, mais n’est pas efficace sur tout le monde. Il est plus adapté aux enfants et aux personnes déficientes mentales (sans vouloir faire le rapprochement entre ces deux catégories !). Les adultes sont moins réceptifs.

Il agit comme un anxiolytique, mais n’endort pas. Ses effets disparaissent immédiatement, dès qu’il n’est plus inhalé.

La sédation par médicaments

Si vous êtes un grand phobique, vous pouvez passer par un traitement médicamenteux. Il est toujours mieux d’éviter, mais il vaut mieux cela, plutôt que de ne pas vous rendre chez le dentiste.

Le praticien peut vous prescrire des médicaments dont l’effet est soporifique et par conséquent relaxant. Vous devez bien respecter l’horaire auquel le prendre pour qu’il soit efficace à l’heure du rendez-vous.

Pas question de conduire pour vous rendre au cabinet, ni pour en revenir, vous devez prendre vos précautions.

La sédation semi-consciente par voie intra-veineuse

Dans les cas extrêmes, vous pouvez avoir recours à la sédation semi-consciente par voie intra-veineuse, appelée aussi diazanalgésie. Elle doit être pratiquée par un anesthésiste.

La solution – composée de benzodiazépines et de dérivés morphiniques – vous met dans un état second. Il s’agit vraiment d’un traitement de choc qui ne vous laissera que peu de souvenirs, mais qui doit être réservé aux opérations importantes.

L’anesthésie générale

L’anesthésie générale est réservée aux grosses opérations longues et douloureuses. Un dentiste ne prendra pas le risque de pratiquer ce type d’anesthésie si elle n’est pas justifiée.

Il peut s’agir de l’extraction conjointe des quatre dents de sagesse ou des opérations très longues et particulièrement douloureuses pour combler les gencives lorsque les dents se déchaussent.

L’hypnose

L’hypnose est un moyen très efficace pour lutter contre la peur du dentiste. Vous aurez encore du mal à trouver un dentiste formé aux techniques de l’hypnose, mais il en existe. Il débute dans ce cas votre soin par une séance d’hypnose, afin de vous déstresser. Le but est de dissocier votre esprit de votre situation physique. Cela n’empêche pas le dentiste de vous traiter sous anesthésie locale, comme il le fait sans hypnose.

Vous pouvez également tenter l’expérience chez un hypnotiseur qui pratiquera sa séance quelques heures ou quelques jours avant votre passage chez le dentiste. Comme un hypnotiseur peut vous aider à arrêter de fumer, il peut vous empêcher d’avoir peur pour une séance qui n’est pas immédiate.

Ce type de pratique ne fonctionne pas avec tout le monde et il faut aussi trouver le bon praticien. Cependant, pourquoi ne pas essayer puisqu’il n’existe aucun risque d’effet secondaire. Si vous êtes réellement phobique, cela vaut la peine de tenter votre chance.

La thérapie cognitive

Les thérapies cognitives ou comportementales peuvent soigner toutes sortes de phobies, donc pourquoi pas la stomatophobie. Cela consiste à vous familiariser progressivement à l’environnement du cabinet, à y revenir plusieurs fois, à en parler avec le psychothérapeute…

Bref, si cette technique est souvent efficace, il faut beaucoup de temps (et aussi d’argent) avant de voir les effets d’une thérapie cognitive.

L’homéopathie

Si vous êtes un adepte de l’homéopathie, rendez-vous chez votre pharmacien habituel qui vous conseillera, car les traitements ne manquent pas pour apaiser et détresser. Il faut souvent commencer à prendre les granulés la veille du rendez-vous et continuer le jour même.

L’homéopathie est toujours très controversée et beaucoup considèrent qu’elle n’a qu’un effet placebo. Vous ne pourrez pas savoir tant que vous ne l’aurez pas essayée…

La pédagogie

De nombreux patients sont rassurés lorsque le dentiste explique ce qu’il est en train de faire. Si le vôtre est mutique, incitez-le à vous détailler les étapes des soins qu’il vous prodigue. Cela pourra peut-être vous détendre.

Il existe une autre méthode pédagogique dont les effets sont spectaculaires, mais dont les résultats dépendent entièrement de vous. Interrogez-vous sérieusement : voulez-vous voir ce qui se passe dans votre bouche ?

Certaines personnes sont rassurées par le fait d’avoir vu ce qui allait se passer dans leur bouche. Vous avez la solution de regarder une vidéo éducative chez vous, ou de regarder en direct pendant votre séance.

D’une part, il y a très peu de dentistes équipés, d’autre part, la vision d’une opération peut-être au contraire parfaitement traumatisante.

Cette méthode est donc à décider en votre âme et conscience, après mûre réflexion.

À vous de trouver la méthode de cet inventaire qui vous correspond !

Avant de vous quitter, consulter cette vidéo de ce jeune homme qui démystifie bien le sujet:

Philips Sonicare for Kids : Test et Avis

L’apprentissage du brossage des dents doit se faire dès le plus jeune âge. Il s’agit de conserver les dents de lait en bon état pour préparer la bouche à des dents définitives saines, mais aussi d’inculquer dès le départ de bons automatismes à votre enfant. La brosse...

La Santé Des Dents Des Seniors

La Santé Des Dents Des Seniors

Avec l’âge, l’ensemble de notre organisme se fatigue et faiblit. Bien sûr, les dents ne font pas exception. Étant donné l’importante influence de la santé bucco-dentaire sur l’entièreté de notre corps, il est crucial d’en prendre le plus grand soin pour ne pas créer...

Bienvenue sur Nutrident.fr !

L'équipe Nutrident.fr est composée de personnes qui ont pris en main leur santé dentaire pour moins souffrir des cavités, des gingivites et consorts. Nous avons donc créé  ce site pour partager nos expériences personnelles en matière de santé dentaire. Nous relayons ce que nous avons découvert sur la nutrition, le microbiote intestinal, et leurs associations avec la santé dentaire ; afin de renforcer vos dents et vos gencives, et votre confiance en vous.

Mis à Jour Le