La contention dentaire: le passage nécessaire après un appareil dentaire

contention dentaire

Un traitement orthodontique consiste à déplacer lentement vos dents mal alignées, sur plusieurs mois, voire plusieurs années (2 ans pour un ajustement important). Toutefois, une fois qu’elles ont enfin trouvé leur emplacement idéal, il est hors de question de les laisser libres, sans en passer par une phase de contention qui vise à stabiliser votre mâchoire.

Nutrident.fr vous explique comment fonctionnent les appareils de contention.

Pourquoi utiliser un appareil de contention ?

En toute logique, si vos dents ont pu être déplacées dans un sens, il n’y a pas de raison qu’elles ne puissent pas l’être dans l’autre, ce qui revient à la position initiale. Or, vous n’avez pas subi des appareils orthodontiques pendant si longtemps pour voir tous vos efforts anéantis. C’est pourquoi la phase de contention est tout aussi importante que le traitement lui-même.

L’ancienne place de vos dents était stable et a participé à façonner la forme de vos mâchoires. Il faut donc du temps pour tout réhabiliter et parfois même conserver à vie l’appareil de contention. Rassurez-vous néanmoins, il est beaucoup moins contraignant que le traitement orthodontique.

Quels sont les différents appareils de contention ?

L’appareil de contention est destiné à maintenir vos dents en place. Cela signifie qu’il est unique et qu’il n’a pas à être ajusté au fil du temps. Vous avez le choix entre un appareil amovible ou fixe.

Les appareils de contention amovibles

Votre dentiste peut vous proposer le faux palais ou la gouttière de contention.

Le faux palais ou la plaque palatine est un appareil de conception très ancienne. Il est constitué d’un fil de fer qui passe sur vos dents et est maintenu par un faux palais fabriqué dans un plastique rigide.

Ce type d’appareil est aussi utilisé chez les enfants comme procédé orthodontique, notamment lorsque les incisives sont avancées à cause du suçage de pouce. Sur une mâchoire jeune, encore très malléable, il peut redresser un faible déplacement, à la condition d’arrêter de sucer le pouce bien sûr.

La gouttière de contention est un procédé beaucoup plus récent. Moulée selon l’empreinte de vos mâchoires, elle peut être transparente et donc totalement invisible, surtout si vous devez la porter aussi pendant la journée.

Si vous avez suivi un traitement Invisalign, la gouttière de contention est prévue dans le traitement.

Le faux palais, comme la gouttière, sont pratiques, car vous pouvez les retirer pendant la journée. Si vous devez les porter tout le temps pendant quelques semaines ou mois, vous les retirez le temps de prendre vos repas et de vous brosser les dents.

Les appareils de contention fixes

Votre dentiste peut vous proposer des fils de contention fixes. Fabriqués dans un alliage métallique, ils sont collés sur la face interne des dents, généralement allant d’une canine à l’autre. Étant donné qu’ils sont très fins, vous ne les sentez pas et ils ne vous gênent ni pour manger, ni pour parler ou vous brosser les dents.

Les Smilers® Fix font partie d’un procédé de marque déposée qui propose également des gouttières orthodontiques. Le concept consiste à apposer une gouttière et, en la retirant, une partie reste collée sur la surface interne des dents.

Que vous utilisiez les fils ou les Smilers® Fix, les deux procédés sont totalement invisibles, car derrière les dents. Ils sont fixes, mais ne vous empêchent pas de vous brosser les dents.

Quelle est la durée de la contention ?

La durée de contention dépend de l’âge du patient et de l’ampleur du réajustement orthodontique préalable. Chez les plus jeunes, la contention dure en moyenne un an. Les mâchoires n’ayant pas terminé leur croissance et étant encore malléables, la contention permet de fixer définitivement le bon emplacement des dents.

C’est plus compliqué chez l’adulte. La croissance osseuse s’est terminée avec la mémoire d’un placement erroné des dents. Elles risquent donc d’avoir toujours tendance à reprendre leur place. Le traitement de contention peut devenir permanent. Si le dentiste se risque à l’arrêter, il faudra par la suite veiller très régulièrement que les dents ne reprennent pas leur ancienne posture. Le cas échéant, il faudra reprendre la contention.

Quel est le coût de l’appareil de contention ?

Les coûts sont très divers et dépendent du procédé que choisit l’orthodontiste. Prévoyez 3 à 400 € la première année, et moins les année suivantes. Avant 16 ans et si vous obtenez un accord préalable, la sécurité sociale vous rembourse le tarif conventionné, soit 161,25 € pour la première année et 75,25 € les années qui suivent.

Au-delà de 16 ans, vous n’êtes pas remboursé. Renseignez-vous auprès des mutuelles si vous souhaitez être pris en charge.

Pour vous aider à trouver la meilleure mutuelle pour vos besoins, nous avons mis en place un comparateur de mutuelles gratuit. En quelques clics, vous pourrez ainsi identifier les offres les plus intéressantes pour votre situation :

Sources médicales

Société Française d’Orthopédie Dento-Faciale. La Contention.