Votre microbiote intestinal et votre santé dentaire sont intimement liés [1].

De ce fait. les problèmes dentaires sont parfois causés par le système digestif.

Il est ainsi possible de trouver des indices présents dans (ou émanant de) la bouche qui suggèrent un problème provenant des intestins. Un bon exemple est quand vous avez mauvaise haleine.

La bouche a son propre microbiote, le microbiote oral.

Les microbes, les enzymes, et les aliments passent tous par la bouche sur leur route vers vos intestins.

Et, vous vous en doutez, ceux-ci ont aussi le leur, le microbiote intestinal.

 

Le Microbiote et la Santé en Général

le microbiote redonne le sourire à votre la santé

Quand votre santé digestive est bonne, c’est en principe un bon signe que vous vous sentez bien aussi.

C’est parce que le microbiote intestinal est en contrôle d’un nombre important d’organes et de processus au sein du corps.

Ainsi, c’est assez facile et même simpliste de croire que le seul rôle des intestins est de digérer les aliments. Le rôle des aliments et des intestins consiste à faire plus de choses, comme soigner votre bouche parmi tant d'exemples.

Mais, comme les chiffres indiquent par ailleurs, le rôle du microbiote intestinal humain est bien plus actif que cela.

Certes, il assure l’essentiel : il décompose la nourriture, absorbe les nutriments et se débarrasse du reste.

Mais, ce n’est pas tout.

Une digestion saine dépend aussi des milliards de microbes présents dans votre microbiote. Il décompose les aliments pour absorber les nutriments. Mais il utilise aussi ces aliments pour servir les cellules digestives.

Les cellules digestives travaillent main dans la main avec vos bactéries intestinales. Ces bactéries « parlent » avec votre système immunitaire.

Si votre flore intestinale n’est pas équilibrée, votre système digestif et immunitaire peut en pâtir.

 

Le Système Digestif

 

Votre système digestif est composé de trois éléments :

  • le microbiote
  • la paroi intestinale
  • le système immunitaire

Le Microbiote

 

Si vous avez le vertige, accrochez vous !

Voici les chiffres clés sur le microbiote intestinal [2]:

100,000 milliards d’entités : bactéries, champignons, virus.

600 à 1000 espèces de micro-organismes différentes.

4 grands groupes de bactéries : firmicutes, bactéroidètes, lactinobactéries, protéobactéries.

300 mètres carrés : c’est la surface des intestins.

Ces chiffres sont assez surprenant et mettent en relief l’importance de votre flore intestinale.

Mais, ce n’est pas terminé.

La plupart des milliards de microbes de votre système immunitaire sont présents dans votre large intestin.

Les bactéries intestinales aident à digérer les aliments, mais nécessitent aussi des aliments.

Par exemple, votre corps ne peut pas digérer les fibres, mais vos bactéries intestinales en ont besoin.

C’est pourquoi consommer des fibres est essentiel pour la bonne santé de votre estomac.

Quand votre microbiote est bien équilibré, votre système digestif est en bonne santé. Et quand c’est le cas, c’est tout le corps qui suit.

 

La Paroi Intestinale

Vos intestins sont ouverts au monde et aux microbes. La seule chose qui sépare les intestins du monde extérieur est la paroi intestinale.

Cette même paroi vous défend des microbes nocifs.

Mais, elle n’est pas invulnérable non plus.

Elle requiert des bonnes bactéries ou des probiotiques pour se protéger.

 

Les AGCC 

 

Quand le microbiote intestinal fermente les fibres dans le colon grâce aux bactéries, celles-ci libèrent des acides gras à chaine courte (les AGCC) [3].

Les AGCC influent sur le tractus gastro-intestinal (GI) qui impactent la santé de l’intestin [4].

Leur fonction principale est de servir de source d’énergie aux cellules du colon. Ils entretiennent la couche protectrice de mucus de l’intestin.

Ces molécules sont utilisées comme carburant par les cellules de votre paroi cellulaire. Si vous ne mangez pas assez de fibre, vos bactéries ne vont pas alimenter votre paroi.

Dès lors que votre paroi intestinale n’est pas entretenue par vos bactéries, la paroi se retrouve affaiblie, ce qui peut causer une condition que l’on appelle le syndrome de l’intestin perméable.

 

Le Système Immunitaire

 

Votre système digestif contient 80 pourcent de votre système immunitaire.

80% !

Le microbiote et votre corps travaille d’arrache pieds pour extraire les microbes nocifs.

Mais, ça ne s’arrête pas là.

Votre système digestif se comporte comme un organe immunitaire

La santé digestive gère la santé du système immunitaire. Jusqu’à récemment, peu de choses étaient comprises quant aux mécaniques de la fonction immune digestive.

Le tissu lymphatique de votre intestin est le plus grand organe immunitaire de votre corps.

Il surveille et élimine les bactéries nocives. Mais, il peut aussi « copiner » avec eux.

Les cellules immunitaires de l’intestin travaille avec les bactéries et se « tolèrent ». Un système immunitaire tolérant n’attaquera pas les bonnes bactéries, ou vos propres cellules.

Ainsi, votre microbiote intestinal entraine vos cellules immunitaires grâce aux cellules de votre paroi intestinale [5].

 

Les Modes De Défense

 

La fonction immunitaire de votre intestin a deux méthodes de défense :

  • la paroi (un « pare-feu » muqueux)
  • les réponses immunitaires dirigées contre les anticorps

On a distingué 4 façons pour votre paroi intestinale [6] de stopper ou filtrer les microbes pour ainsi réduire l’altération de la paroi – Cette dernière:

  1. produit du mucus qui empêche les bactéries intestinales de coller aux cellules.
  2. libère des protéines qui maintiennent les bactéries intestinales sous contrôle.
  3. contient des cellules immunitaires qui attendent de consommer des microbes passant à travers les cellules de la paroi.
  4. vise les bactéries nocives avec des cellules immunitaires précises.

En d’autres termes, votre microbiote intestinal et système immunitaire sont faits pour s’entendre.

En revanche, ils n’ont pas été conçus pour avoir trop de contact. Si la barrière intestinale est altérée, c’est tout le système immunitaire qui peut se retrouver affaibli.

 

Les Bactéries Intestinales Causent des Inflammations 

Votre système digestif doit surveiller votre microbiote intestinal et votre entrée d’aliments.

Lourde tâche… et qui s’accompagne de son lot de conséquences.

Et, dès lors que vos microbes intestinaux subissent un déséquilibre, cela perturbe votre système immunitaire.

Des maladies digestives, des allergies, et syndrome métaboliques sont maintenant considérés comme provenant de ce phénomène.

Par ailleurs, votre système digestif envoie des cellules immunitaires aux quatre coins de votre corps. Des inflammations dans votre système digestif peuvent être détectées par des marqueurs dans le sang.

En bon sauveur de votre organisme. votre flore intestinale peut empêcher trop d’inflammations dans le système immunitaire.

Mais, quand les microbes intestinaux et le système immunitaire chancèlent, des problèmes digestifs peuvent survenir.

 

Des Problèmes Digestifs Chroniques

 

Il est estimé que 70 millions de personnes aux Etats Unis [7] souffrent de maladies digestives.

La croissance de ces maladies peut être due à des facteurs liés aux styles de vie.

Un plus grand usage d’antibiotiques et de régimes alimentaires peu sains peuvent affecter et réduire vos bonnes bactéries.

 

La MICI

 

La maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) est une des catégories les plus courantes des maladies digestives.

Il existe deux types de MICI :

  • la maladie de Crohn
  • la colite ulcéreuse

Ces conditions ont été liées aux dysfonctionnements de la barrière intestinale [8] et aux changements dans le microbiote intestinal.

Ainsi, la maladie de Crohn [9] et la colite ulcéreuse sont liées à une perte de diversité bactérienne.

Les déséquilibres du microbiome intestinal causent des problèmes digestifs chroniques. Cela peut être à l’origine de changements qui favorisent les maladies.

Un bon exemple est l’Escherichia coli (E. coli).

C’est un résident de votre système digestif compose environ 80% de notre flore intestinale.

Mais, s’il devient envahissant, E. coli peut générer des maladies, comme des intoxications alimentaires ou des infections urinaires.

 

Les Problèmes Liés au Système Immunitaire

 

Les conditions immunitaires liées aux problèmes digestifs incluent :

  • des allergies
  • des maladies auto-immunes

Ces conditions sont une indication d’un système immunitaire hyperactif.

 

Allergies

 

Les allergies sont une réaction immunitaire contre un certain allergène. Des cellules immunitaires, comme des mastocytes ou l’immoglobuline E (igE), sont libérés en réponse à l’allergène.

Ça démarre par une mauvaise santé digestive.

Celle-ci cause des problèmes immunitaires.

Des études ont démontré que le syndrome de l’intestin qui fuit [10] permet d’ouvrir la voie à un nombre trop élevé d’allergènes à travers la barrière intestinale.

Ce sont ces allergènes qui causent une réponse intense du système immunitaire.

Pour finir, ça va déclencher un cercle vicieux d’inflammations à partir du moment où votre système immunitaire réagit.

 

Maladies auto-immunes

 

Des maladies auto-immunes se produisent quand votre système immunitaire cible vos propres cellules.

Des chercheurs ont mis en lumières des liens étroits entre ces conditions et les fonctions de la barrière intestinale.

La maladie coeliaque par exemple est une réaction auto-immune au gluten qui se produit suite à un affaiblissement de la paroi [11].

Dans le cas de la polyarthrite rhumatoïde, les cellules immunitaires ciblent les articulations. Ce problème est aussi lié à la perte de fonction de la paroi et potentiellement quelques souches de bactéries orales [12].

 

Diabètes de Type 2 et Obésité

La santé digestive affecte aussi votre métabolisme. Des chercheurs ont trouvé des liens entre le microbiote intestinal, la résistance à l’insuline et l’obésité.

Dans des recherches sur des souris, il a été montré que certaines bactéries intestinales augmentent le risque d’obésité [13].

Des déséquilibres de la flore intestinale impacte aussi l’activité de l’insuline et la régulation du sucre présent dans le sang [14]. Cela peut contribuer au risque de diabètes de type 2 et à l’obésité.

 

Conditions digestives et santé bucco-dentaire

 

Votre santé digestive a un impact sur l’ensemble du corps. Mais, il se pourrait que la manière la plus simple de détecter des problèmes réside dans la bouche.

Votre bouche et votre intestin sont très liés.

Votre santé orale peut avoir un impact direct sur votre santé intestinale et vice versa. Des problèmes de santé orale, comme une rage de dent, peuvent être liés à une pauvre absorption digestive et une faible réponse immunitaire.

Les premiers signes de maladies digestives vont survenir dans votre bouche. Le syndrome de l’intestin irritable, la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse peuvent tous se manifester dans cette partie là du corps.

Nous avons listé les signes principaux dessous.

Des zones gonflées rougeâtres sur les gencives et à l’intérieur des joues

Ces lésions douloureuses peuvent être un signe de manque de vitamine B12.

Une langue rouge ou gonflée

C’est une indication d’un déséquilibre immunitaire dans le système digestif. Des carences en acide folique et autres vitamines B peuvent aussi être à l’origine d’une langue gonflée.

Lésion remplie de pus blanc

Ces lésions dans la bouche sont similaires à ceux constatés dans les maladies de Crohn dans le côlon.

Le syndrome de la bouche brûlante

Il y a là une sensation de brulure dans la bouche. Autres symptômes : perte de sensation de gout, bouche sèche, inflammation orale.

Causes possibles : niveaux bas en minéraux et vitamines, effets secondaires d’usage de médicaments du type antidépresseurs.

Candidose ou Mycose

Les infections du type mycose sont un signe d’un déséquilibre immunitaire. Dans la bouche, cela peut être un signe de carence en zinc liée à une faible fonction digestive.

Des ulcères de la bouche ou aphteux

Des ulcères de la bouche et des gencives rouges et enflammées peuvent indiquer des problèmes digestifs. Ils ont lieu du fait d’un déséquilibre immunitaire dans l’intestin.

 

Les Maladies Auto-Immunes

La réponse immunitaire démarre dans le système digestif. Mais, des indications maladies auto-immunes précises sont souvent visibles dans la bouche. Ces signes oraux peuvent aider à faire un diagnostic sur votre état de santé.

Le Lichen Plan : une lésion blanche dans la bouche. Peut aussi exister en parallèle d’éruptions cutanées, ou de sensations brulantes dans la bouche.

Le Pemphigus vulgaire : fait partie du groupe de trouble de formation de cloques sur la peau. Des cellules d’anticorps ciblent les cellules cutanées, ce qui cause des cloques. La peau est rougeâtre, ou enflammée.

Le Pemphigus vulgaire est souvent accompagnée de lésions à la peau.

La maladie coeliaque : est causée par la réponse auto-immune au gluten. Ça peut causer des aphtes et aussi perturber la formation des dents. Il en résulte la formation d’émail dentaire décoloré ou mal formé [15].

Les dents peuvent prendre une couleur marron avec des imperfections qui peuvent augmenter le risque de caries dentaires.

La polyarthrite rhumatoïde : une condition auto-immune chronique qui est à l’origine d’articulations gonflées et douloureuses. Les protéines inflammatoires présentes dans la polyarthrite rhumatoïde [16] et les maladies des gencives sont similaires.

Si vous souffrez de polyarthrite rhumatoïde, vous êtes à risque de souffrir des maladies des gencives.

La maladie de Sjögren : le Syndrome de Sjögren est une maladie chronique causée par l'insuffisance de production des secrétions de certaines glandes du corps. Cette condition est une réaction immunitaire aux cellules muqueuses.

Il en résulte la rupture des glandes salivaires, ce qui réduit le flux de salive.

Autres symptômes : asséchement de la bouche, augmentation risque de caries dentaires, perte des dents [17], yeux secs, éruptions cutanées, douleurs articulaires, engourdissements ou picotements dans les extrémités.

 

Conditions Métaboliques

Diabète de type 2 : une mauvaise régulation de la glycémie réduit la capacité de votre bouche à guérir. Les diabétiques de type 2 résistants à l’insuline ont un risque plus élevé de maladies des gencives [18].

Au départ, cette condition peut se présenter via des gencives qui saignent ou qui sont gonflées. Ces deux conditions sont aussi liées à un risque plus élevé de crise cardiaque.

Obésité : l’obésité est liée aux inflammations qui empirent les maladies des gencives. Bien qu’aucun lien n’ait été établi, un gain du poids peut avoir un impact non négligeable sur la santé dentaire.

 

Intestin en bonne santé, bouche en bonne santé 

Vos microbes intestinaux, votre paroi intestinale et votre système immunitaire travaillent ensemble pour maintenir votre santé digestive.

Des problèmes avec votre flore intestinal peut causer un certain nombre de maladies.

La santé orale est directement connectée à votre santé digestive. Si vous souffrez d’une maladie digestive, cela peut causer des troubles oraux.

Si vous souffrez de problèmes digestifs, vous devriez considérer l’impact que cela aura sur votre santé oral.

La bouche et l’intestin sont liés.

Afin d’en soigner un, vous devez souvent soigner l’autre.

Si vous avez certains des symptômes décrits au dessus, prenez le temps de les prendre en compte, et consultez ensuite votre généraliste ou votre dentiste.

Sources:

  1. https://www.drstevenlin.com/how-your-gut-microbiome-link-to-a-healthy-mouth/
  2. Extrait de santé magazine, Septembre 2018 numéro 513
  3. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3735932/
  4. http://www.gutmicrobiotaforhealth.com/fr/ce-que-les-acides-gras-chaine-courte-font-pour-votre-sante/
  5. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21488901/
  6. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4056765/
  7. https://www.niddk.nih.gov/about-niddk/strategic-plans-reports/opportunities-challenges-digestive-diseases-research-recommendations-national-commission
  8. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4637104/
  9. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4450900/
  10. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21070397
  11. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3384703/
  12. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3816614/
  13. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21219177
  14. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22395709
  15. http://www.jcda.ca/article/b39
  16. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3084578/
  17. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18362310
  18. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3228943/

Autres Articles

Mis à Jour Le