Prognathie : définition, causes et traitements

prognathie chez un enfant
La prognathie correspond à un avancement trop important de la mâchoire inférieure par rapport à la mâchoire supérieure.

Le prognathisme (mâchoire en avant) est un cas courant de malocclusion.

Si, à première vue, le problème est principalement d’ordre esthétique, la prognathie provoque également des dysfonctionnements qui se répercutent sur la respiration, l’alimentation (et donc la digestion) et la prononciation. Dès lors, quels sont les traitements disponibles pour corriger cette malposition ?

Nutrident.fr revient sur les causes de la prognathie, ainsi que sur les solutions orthodontiques et chirurgicales qui permettent de rectifier cette malformation

Parmi les traitements possibles, le port de prothèses dentaires invisibles fait partie des solutions adaptées. Si ce procédé vous intrigue, vous pouvez dès maintenant contacter un dentiste de la marque Dr Smile, spécialisée en orthodontie transparente.

Qu’est-ce que la prognathie ?

À ne pas confondre avec la retrognathie, le prognathisme est un cas fréquent de malocclusion dentaire (mauvais alignement des dents). Il se caractérise par une position trop avancée de la mandibule par rapport à l’os maxillaire. Dès lors, l’une des deux mâchoires est plus avancée que l’autre.

Trois types de prognathie

Ce trouble orthodontique est aussi appelé « phénomène du menton en avant ». Nous en distinguons trois types :

  • Prognathisme mandibulaire : mandibule trop proéminente
  • Prognathisme maxillaire : maxillaire trop proéminent
  • Prognathisme bimaxillaire : les deux mâchoires sont trop proéminentes

Causes du menton prognathe

La prognathie connaît deux origines. Elle peut provenir du patrimoine génétique dont vous avez hérité. Elle peut être sinon liée à certains comportements, le plus souvent au moment de la formation de la bouche et des dents, par exemple, la succion du pouce chez les enfants.

Conséquences de la prognathie

Comme toute malocclusion dentaire, la mâchoire prognathe a des répercussions physiques et psychologiques :

  • Gêne esthétique ;
  • Problèmes de mastication ;
  • Défauts de prononciation ;
  • Malposition propice aux caries ;
  • Douleurs articulaires.

Quelles sont les solutions pour rectifier la prognathie ?

En fonction de l’âge et de l’avancée de la prognathie, deux types de traitement sont envisageables : l’orthodontie et/ou la chirurgie.

Il est important de savoir qu’un seul traitement orthodontique peut ne pas être suffisant si le problème de prognathie est installé depuis longtemps. Dès lors, une intervention chirurgicale est aussi recommandée. Par ailleurs, une origine squelettique de la pathologie oblige, dans la majorité des cas, à recourir à la chirurgie.

La solution orthodontique

Si la prognathie est détectée à l’âge où la bouche est encore en formation (durant l’enfance), le traitement orthodontique s’avère très efficace. Dans un contexte de développement de la dentition, le port de l’appareil dentaire empêche facilement la mâchoire inférieure d’avancer, tout en stimulant aisément la progression de la mâchoire supérieure.

Si la prognathie est courante dans votre famille, pensez à en parler à votre dentiste pour qu’il en est conscience au moment d’ausculter votre enfant. Plus le trouble est détecté tôt, plus il est simple de le résorber.

D’ailleurs, sachez que vous pouvez vous mettre rapidement en contact avec un praticien proche de chez vous en composant le numéro de renseignements téléphoniques suivant :

Solutions orthodontiques pour les adultes

À l’âge adulte, l’orthodontie peut aussi aider à corriger cette malposition mandibulaire. Cependant, comme mentionné un peu plus haut, les corrections sont beaucoup moins manifestes, obligeant une intervention chirurgicale par la suite.

Le port d’une prothèse dentaire permet notamment de repositionner les incisives supérieures jusqu’à ce qu’elles soient en contact avec les incisives inférieures dans le cadre d’une prognathie maxillaire par exemple.

Dans le cadre d’une prognathie mandibulaire, il s’agit de faire pression sur les incisives maxillaires afin qu’elles se replacent en avant des incisives mandibulaires.

Pour ce faire, nous vous conseillons de vous tourner vers les méthodes d’orthodontie invisible, garantissant efficacité et discrétion. Et pourquoi ne pas choisir les gouttières transparentes Dr Smile ? Le traitement d’origine allemande rencontre un énorme succès en France.

Avant de contacter un dentiste certifié, commencez par vérifier si la méthode s’adapte à votre cas. C’est possible en cliquant sur le bouton ci-dessous.

La chirurgie mandibulaire

causes de la prognathie
La chirurgie mandibulaire est la solution ulrime pour réaligner les mâchoires.

Si l’orthodontie n’agit pas ou que vous avez entamé votre traitement trop tard, seule la chirurgie mandibulaire en viendra à bout. L’opération est lourde, elle peut durer deux heures et s’effectue sous anesthésie générale. Cependant, elle présente l’avantage d’obtenir des résultats retentissants

Déroulement de l’intervention

Le chirurgien-dentiste coupe l’os de la mandibule des deux côtés, afin de la séparer. Il scie une partie de l’os, avant de repositionner la mandibule et de la fixer avec des plaques en titane. Les ouvertures sont suturées à l’aide de fils résorbables.

Contexte post-opératoire

Le patient peut rester jusqu’à trois jours à l’hôpital et ne s’alimente que par liquide pendant plusieurs jours. Il est bien sûr suivi de près par le chirurgien-dentiste qui veille à ce qu’aucune infection ne puisse apparaître. En cas de douleurs ou inflammation, ce dernier prescrit le traitement adéquat.

Durant les mois qui suivent l’opération, le patient doit suivre un traitement orthodontique pour caler définitivement les deux mâchoires. Cela peut durer entre une et deux années.

FAQ

Comment s’appelle la mâchoire du bas ?

Le terme mandibule désigne l’os impair (c’est-à-dire présent en un seul exemplaire dans l’ensemble du squelette humain) qui forme la mâchoire inférieure.

Comment savoir si je dois me faire opérer de prognathie ?

Au-delà des complexes physiques, si votre prognathie entraîne des difficultés à mastiquer les aliments, une opération pourrait être une solution intéressante.

Quelle est la différence entre prognathie et rétrognathie ?

Lorsque le menton est en arrière et fuyant, que les dents du haut sont trop avancées et que la mâchoire du bas est trop reculée et en arrière, on parle de rétrognathie. À l’inverse, quand la mandibule est avancée par rapport à la mâchoire supérieure, on parle de prognathie.

Sources médicales

Florie DuranteauLes dents de l’Homme, de la Préhistoire à l’ère moderne, Éditions L’Harmattan, 

Société Odontologique de Paris. Chirurgie orthognatique : de l’indispensable au superflu.

Université Toulouse III. Souhair El Salti. L’apport de la génétique en orthodontie. Thèse : chirurgie dentaire. 2014.