Prognathe: Causes et Solutions

La prognathie crée un mauvais alignement des mâchoires, avec la partie inférieure qui s’emboîte improprement devant la partie supérieure. La mandibule trop avancée est à l’origine de complexes physiques liés à l’esthétique, mais provoque également des dysfonctionnements qui se répercutent sur la respiration, l’alimentation (et donc la digestion) et la prononciation.

Ils peuvent parfois engendrer des douleurs, notamment lorsque vous bâillez.

Nutrident.fr revient sur les causes de la prognathie, ainsi que sur les solutions médicales qui permettent de rectifier cette malformation, grâce à l’orthodontie ou la chirurgie mandibulaire.

Qu’est-ce que la prognathie

La position normale des mâchoires implique que la mâchoire supérieure recouvre légèrement la mâchoire inférieure. Les dents s’imbriquent pour que l’occlusion de la bouche soit parfaite. Au fur et à mesure que les dents poussent durant l’enfance, celles qui se font face trouvent leur place afin que vous puissiez mâcher et fermer la bouche correctement.

Les défauts de ces positionnements sont considérés comme des problèmes de malocclusion. Ils sont extrêmement fréquents, car on estime à plus de 75 % la proportion de la population qui est touchée, mais ils sont aussi le plus souvent bénins et ne posent aucun problème.

La prognathie connaît deux origines. Elle peut provenir du patrimoine génétique dont vous avez hérité. Elle peut être sinon liée à certains comportements, le plus souvent au moment de la formation de la bouche et des dents, comme par exemple la succion du pouce chez les enfants.

Quels sont les problèmes qu’engendre la prognathie

Lorsque la prognathie est très prononcée, elle engendre à la fois des problèmes psychologiques et physiques. Le menton très avancé donne un aspect qu’on a tendance à associer à l’homme préhistorique, avec un faciès de brute épaisse. Cet état engendre naturellement des complexes qui sont encore plus prégnants chez les femmes, car la prognathie donne des traits davantage masculins. D’autre part, la prognathie entraîne mécaniquement un vieillissement de la face prématuré.

Physiquement, les conséquences de la prognathie sont plus ou moins douloureuses et plus ou moins handicapantes. La malocclusion pose des problèmes fonctionnels qui se répercutent sur la mastication. Outre le fait que vous ne pouvez pas manger d’artichauts (!), si vous ne pouvez pas broyer vos aliments, vous pouvez subir des répercussions situées au niveau du système digestif qui se retrouve trop sollicité, car il doit compenser le travail que les dents n’ont pas effectué.

Au niveau fonctionnel, cette position anormale peut engendrer un défaut de prononciation, ainsi que des problèmes de respiration. Dans certains cas, vous pouvez souffrir de douleurs lancinantes au niveau de l’articulation temporale qui peuvent elles-mêmes engendrer des maux de têtes.

Quelles sont les solutions pour rectifier la prognathie

Il existe deux solutions, selon l’âge et le degré de prognathie : l’orthodontie et la chirurgie.

L’orthodontie pour contrer la prognathie

Si la prognathie est détectée à l’âge où la bouche est encore en formation, le recours à l’orthodontie peut suffire. Passé ce moment, elle n’aura pas beaucoup d’effet, d’autant que les dents elles-mêmes auront adopté une position qui compense ce défaut. Si la prognathie est courante dans votre famille, vous devez attirer l’attention de votre dentiste pour qu’il détecte la possibilité qu’elle se déclenche chez vos enfants.

L’orthodontie agit de deux façons : elle empêche la mâchoire inférieure d’avancer et elle stimule l’avancement de la mâchoire supérieure.

La chirurgie mandibulaire

causes de la prognathieSi l’orthodontie n’agit pas ou que vous avez pris en charge trop tard votre prognathie, seule la chirurgie mandibulaire en viendra à bout. Elle doit avoir lieu à l’âge auquel la croissance est définitivement terminée. L’opération est lourde, elle peut durer deux heures et s’effectue sous anesthésie générale. Elle présente l’avantage d’être radicale et définitive.

Le chirurgien-dentiste coupe l’os de la mandibule des deux côtés, afin de la séparer. Il scie une partie de l’os, avant de repositionner la mandibule et de la fixer avec des plaques en titane. Les ouvertures sont suturées à l’aide de fils résorbables.

Le patient peut rester jusqu’à trois jours à l’hôpital et ne s’alimente que par liquide pendant plusieurs jours. Il est bien sûr suivi de près par le chirurgien-dentiste qui veille à ce qu’aucune infection ne puisse apparaître. En cas de douleurs ou inflammation, celui-ci prescrit le traitement adéquat.

Durant les mois qui suivent l’opération, le patient doit suivre un traitement orthodontique pour caler définitivement les deux mâchoires. Cela peut durer entre une et deux années.

Une opération de cette envergure ne s’effectue pas à la légère. Elle doit être pratiquée lorsqu’il existe un décalage important qui empêche la personne de vivre normalement. Si vous l’envisagez comme une chirurgie esthétique, elle doit vraiment correspondre à un problème esthétique avéré. Même si elle réussit dans l’immense majorité des cas, il ne faut jamais oublier que toute opération comporte des risques de complication.

Pour en savoir plus sur le sujet du bruxisme

Guide sur la gouttière dentaire

La dent cassée: comment la soigner et la traiter

La prothèse dentaire amovible

Guide complet sur l’appareil dentaire adulte

L’appareil dentaire lingual

L’appareil dentaire de nuit avec casque

L’appareil dentaire de couleur

Inlay-Core Métallique

Comparatif des gouttières anti bruxisme