Mutuelle Dentaire : Choisir La Meilleure Pour Couvrir Ses Frais (Remboursement, Formules)

Les soins dentaires sont particulièrement mal remboursés par la Sécurité Sociale, alors que leurs conséquences sur l’état de santé général sont lourdes. Une partie des actes sont remboursés à hauteur de 70 %, sans tenir compte des dépassements, et d’autres ne sont pas du tout pris en compte. Il vous faut donc impérativement une mutuelle pour combler la différence de prix.

La visite annuelle chez le dentiste pour décider de votre mutuelle

Il est absolument crucial que, chaque année, quel que soit votre âge, vous procédiez à une visite de contrôle chez le dentiste. Les infections, caries, abcès, problèmes orthodontiques, etc., ne surgissent pas du jour au lendemain.

Ils peuvent couver pendant des mois, voire des années, avant de devenir douloureux. Le cas échéant, les travaux de chirurgie deviendront subitement urgents et auront surtout pris une ampleur qui vous obligera à des soins importants. Si l’infection est prise à temps, elle est beaucoup plus simple et moins onéreuse à soigner.

Pour prendre l’exemple le plus courant de la carie, si elle est détectée à temps, elle se soigne en un quart d’heure avec un amalgame et le soin n’est pas très onéreux. Lorsqu’elle devient douloureuse, c’est qu’elle a déjà atteint la dent en profondeur. Les soins vont être beaucoup plus compliqués et peuvent aller jusqu’à la pose de prothèse. Cela implique plusieurs rendez-vous, plus longs, et bien sûr, plus chers.

D’autre part, la visite annuelle vous permet de procéder au détartrage qui assainit les dents en les débarrassant du dépôt de tartre qui offre une niche aux bactéries.

Les enfants ne font pas exception, bien au contraire. Outre la qualité de leurs dents, il faut veiller à l’implantation de leur dentition. Plus les traitements orthodontiques sont appliqués jeunes, moins ils durent, car ils sont plus efficaces sur une mâchoire en formation.

Choisissez une mutuelle dentaire en fonction de votre dentition

Les besoins sont différents d’une personne à l’autre et, avant de choisir une mutuelle, vous devez vous interroger sur l’état de votre dentition et sur la qualité de vos dents. Tout ne dépend malheureusement pas uniquement de l’hygiène bucco-dentaire. Vous pouvez vous brosser les dents autant que vous voulez, si vous avez hérité de mauvaises dents, vous n’échapperez pas aux soins.

La qualité des dents dépend de votre hérédité, de votre enfance avec la qualité de l’alimentation, l’abus ou non de sucre, et si vous avez eu des maladies infantiles. En effet, une maladie comme la rougeole ou la varicelle qui arrive à un moment où les dents sont en pleine croissance, peut avoir une influence délétère sur la qualité des dents. De plus, un traitement médicamenteux, notamment avec certains antibiotiques, peut aussi avoir des conséquences néfastes.

Si vous savez que vos dents sont fragiles, vous devrez choisir une mutuelle sans doute plus élevée, mais qui prend en charge des soins importants.

Il existe deux sortes de remboursements : soit la mutuelle vous rembourse à la fin des soins, soit elle procède immédiatement au remboursement, sur présentation des justificatifs, sans attendre que la Sécurité Sociale vous ait remboursé.

Demandez des précisions sur votre mutuelle professionnelle

Si vous êtes salarié, vous devez vérifier ce que vous rembourse la mutuelle professionnelle que votre employeur est tenu de prendre. Si le panier de soins n’est pas suffisant, vous allez devoir le compléter.

Vous pouvez dans ce cas souscrire une aide complémentaire santé. Elle se présente sous forme de contrat modulable et évolutif que vous pourrez modifier en fonction de vos besoins. Vous pouvez choisir les garanties auxquelles vous souhaitez adhérer, pour mieux en maîtriser le coût.

Le plafond de la mutuelle dentaire

plafond de remboursement

Les coûts basiques des soins courants sont à peu près identiques chez tous les dentistes et sont couverts par l’Assurance Maladie. En revanche, dès que vous avez besoin de soins particuliers, avec des prothèses ou des soins orthodontiques, la facture peut exploser.

La plupart des mutuelles sont plafonnées. Cela signifie que vous avez droit à un forfait annuel qui comprend un nombre déterminé d’interventions. Au-delà, vous ne serez plus remboursé. Cela est suffisant si vous n’avez pas besoin de soins récurrents et que vous pouvez patienter d’une année sur l’autre.

En revanche, si vous avez besoin de soins permanents, par exemple si vous souffrez d’une maladie parodontale, vous allez devoir choisir une mutuelle non plafonnée. Elle prendra en compte la totalité des soins dont vous avez besoin.

Pour reprendre le cas de la maladie parodontale, vous ne pouvoir pas prévoir une nouvelle pose de prothèse ou une greffe osseuse. Ce sont des soins qui ne peuvent pas attendre et qui coûtent extrêmement cher.

D’autre part, une mutuelle sans plafond vous rembourse instantanément, sans vous infliger un délai de carence. Bien sûr, une mutuelle non plafonnée est beaucoup plus chère et vous ne devez la souscrire que si vous en avez vraiment besoin.

Les dépassements d'honoraires

Les dépassements d’honoraires du dentiste peuvent avoir trois raisons.

1.     Les consultations et soins dentaires (détartrage, soin d'une carie, dévitalisation…)

Les consultations et soins dentaires sont remboursés sur la base de 70 % du tarif réglementaire par l’Assurance Maladie et la mutuelle peut éventuellement rembourser le reste à charge.

Il peut y avoir des dépassements d’honoraires dans le cas où le patient a des exigences particulières, par exemple pour une consultation hors horaires habituels, ou si le dentiste dispose d'un droit permanent au dépassement.

2.     Les prothèses dentaires

Le tarif des prothèses dentaires est libre, ce qui permet au dentiste de les facturer au prix qu’il souhaite. La base de remboursement de la Sécurité Sociale est assez bas. Vous devez demander un devis à votre dentiste et la mutuelle vous indique à ce moment ce qu’elle prend en charge. Vous devez donc faire des simulations avant de vous engager auprès d’une mutuelle.

3.     Les traitements d'orthodontie

Les traitements d’orthodontie sont pris en charge dès l’âge de 16 ans et même avant, à condition de demander une entente préalable à l’Assurance Maladie. Leur tarif est fixé librement par les orthodontistes, ce qui donne lieu à de grands écarts entre les dépenses et les remboursements.

Les remboursements consultations et soins courants

Les consultations de diagnostic ou de contrôle auprès d’un chirurgien-dentiste ou en orthopédie dento-faciale sont remboursées à 70 % par la Sécurité Sociale. Les mutuelles, même les plus basiques, prennent en charge les 30 % restant.

Il en va de même pour les soins dits conservateurs : détartrage (auquel vous avez droit deux fois par an), traitement des caries et dévitalisation. Si vous passez par un médecin stomatologiste, une participation forfaitaire d’un euro est retenue.

Le remboursement des prothèses et implants

prothese de dent

Les tarifs des prothèses et des implants sont libres et sont souvent démesurés par rapport aux plafonds fixés par la Sécurité Sociale. Ainsi, les 70 % pris en charge ne représentent parfois que 15 % du prix réel.

C’est donc sur ces postes que le choix de la mutuelle est crucial. Si vous savez que vous risquez d’avoir rapidement des travaux importants à réaliser, prenez rendez-vous chez le dentiste pour qu’il fasse l’inventaire des soins à prévoir et qu’il vous établisse un devis qui vous aidera à choisir votre mutuelle.

Pensez également que les soins ne durent pas éternellement. Si vous avez des couronnes par exemple, elles sont à renouveler tous les quinze ou vingt ans.

Enfin, la Sécurité Sociale ne prend en compte l’aspect esthétique que pour les dents de devant. Si vous devez vous faire poser des couronnes sur les prémolaires ou les molaires et que vous ne voulez pas de prothèse de couleur acier, il vous appartiendra de prendre en charge le surcoût de la résine blanche. Certaines mutuelles acceptent le remboursement de ce supplément.

Remboursement de l'orthodontie

L’orthodontie est prise en charge sous condition pour les jeunes à partir de 16 ans et en-dessous si accord préalable.

En revanche, l’orthodontie adulte qui s’est banalisée ces derniers temps reste très chère et très mal remboursée. Dans ce cas, étant donné que ce sont des soins qui n’ont pas de caractère d’urgence, faites faire des devis pour comparer avant de vous engager auprès d’une mutuelle.

En conclusion

Avant tout acte non conventionné et prévoyant des dépassements d’honoraires, le dentiste est tenu de vous fournir un devis par écrit et détaillé. Si ses tarifs vous paraissent démesurés, rien ne vous empêche de consulter un autre chirurgien-dentiste pour, d’une part, vous assurer que ces soins sont nécessaires et qu’il ne vous pousse pas à la consommation et, d’autre part, que ses tarifs sont justifiés.

Avant de signer un contrat, faites des comparatifs et interrogez-vous sérieusement sur les interventions que vous allez devoir subir dans les années à venir. Vous pouvez de toute façon modifier votre contrat comme vous l’entendez au fil des années.

Vous pouvez également décider de changer de mutuelle, afin de bénéficier d’une meilleure couverture. Vous devez juste respecter le préavis et envoyer votre lettre de résiliation au minimum deux mois avant la date d’échéance de votre contrat. Lorsque vous souscrivez une nouvelle mutuelle, vous êtes soumis à un délai de carence, sauf pour une mutuelle non plafonnée.

Il est aussi possible de faire appel à un crédit dentaire pour financer vos soins dentaires. 

Dans tous les cas, ne faites pas un comparatif qui porte uniquement sur le tarif, c’est bien sur les prestations que s’opère la différence. Rappelez-vous que rien n’est gratuit, si un slogan vous vante les mérite d’une mutuelle à zéro euro, ou presque, vous bénéficierez de remboursements de zéro euro, ou presque !

A propos de l'auteur:

ViolaineRédactrice web spécialisée, Violaine contribue à structurer des informations sur la santé bucco-dentaire et l'alimentation de manière claire et articulée pour pouvoir en faire bénéficier au plus grand nombre sur le site nutrident.fr

 

Dents de Bébé et Hygiène Dentaire

Dents de Bébé et Hygiène Dentaire

La poussée dentaire est une période douloureuse pour les bébés et compliquée à gérer pour les parents. Nutrident.fr vous explique comment se passe cette étape cruciale de la vie de l’enfant et comment y faire face en prenant les bonnes décisions, car les dents de lait...

Bienvenue sur Nutrident.fr !

L'équipe Nutrident.fr est composée de personnes qui ont pris en main leur santé dentaire pour moins souffrir des cavités, des gingivites et consorts. Nous avons donc créé  ce site pour partager nos expériences personnelles en matière de santé dentaire. Nous relayons ce que nous avons découvert sur la nutrition, le microbiote intestinal, et leurs associations avec la santé dentaire ; afin de renforcer vos dents et vos gencives, et votre confiance en vous.