Prothèses Dentaires Fixes ou Amovibles : Guide Complet

Il est toujours conseillé de conserver vos dents d’origine, dans la mesure du possible. Cependant, si elles sont trop abîmées à cause d’une infection, d’un accident ou d’une maladie parodontale, le recours aux prothèses est inévitable. Les solutions sont multiples et dépendent de votre situation personnelle. Nous vous proposons de faire un tour d’horizon sur nutrident.fr des prothèses dentaires, partielles ou totales, fixes ou amovibles.

À quel moment doit-on porter une prothèse dentaire ?

Comme pour toute intervention de chirurgie dentaire, la pose de prothèse représente un coût non négligeable. Outre l’aspect esthétique, vous devez prendre en compte l’importance d’avoir une denture complète et saine pour pouvoir mastiquer vos aliments correctement. Dans le cas contraire, vous reportez l’effort sur votre système digestif qui n’apprécie pas toujours et vous vous exposez à des répercussions sur tout votre organisme.

Prothèse n’est plus synonyme de grand âge. Avec l’évolution de l’alimentation et la consommation de sucre démultipliée ces dernières décennies, l’état des dents des jeunes générations s’est détérioré de façon spectaculaire. Les générations soda et fast-food multiplient les caries dès l’enfance et les premières dents définitives. Si ces infections ne sont pas soignées à temps, la dent ne peut plus être sauvée et doit être remplacée par une prothèse.

Si vous laissez des espaces vides à la place d’une dent arrachée, les autres dents vont naturellement se déplacer pour combler ce trou, ce qui donne l’impression d’avoir la mâchoire de travers. D’autre part, s’il vous manque plusieurs dents, vous allez compenser en modifiant votre façon de mastiquer, ce qui déséquilibre la mâchoire et les cervicales.

Il est donc fondamental de ne pas laisser la situation se dégrader et d’avoir recours aux prothèses. Il en existe deux sortes : fixes ou amovibles.

Les prothèses fixes

Les prothèses fixes sont posées par le chirurgien-dentiste pour demeurer de façon permanente dans votre bouche. Elles se fixent sur les dents restantes ou sont scellées dans l’os de la mâchoire.

La couronne

La couronne est la prothèse dentaire la plus courante. Elle est composée de céramique qui reproduit l’apparence de l’émail dentaire, et de métal, lorsqu’il s’agit d’une couronne céramo-métallique. Aujourd’hui, il est possible de fabriquer des couronnes sans métal, entièrement en céramique.

Lorsque la couronne contient du métal, une ligne grise est visible sous la gencive. Ce n’est pas gênant pour les dents du fond, mais, pour les incisives et les canines beaucoup plus visibles, il est préférable de choisir la couronne tout céramique. Elle est plus chère et pas remboursée par la Sécurité Sociale si elle se trouve sur une molaire, mais permet un rendu beaucoup plus esthétique, car naturel.

La couronne est extrêmement robuste et peut durer plus de vingt ans. Son coût est accessible et, si vous avez une bonne complémentaire santé, elle est plutôt bien remboursée.

La pose de la couronne

Lorsque la dent est trop abîmée pour se contenter d’une obturation par un amalgame, le dentiste la dévitalise et la taille pour accueillir la prothèse, fabriquée d’après un moulage. La couronne est ensuite collée.

L’Inlay core et l’onlay

L’inlay, autrement appelé la dent sur pivot, doit être posé lorsque la dent est trop abîmée pour maintenir une couronne. L’inlay core est constitué d’une pièce métallique, ancrée dans la racine, qui fait le joint entre la dent d’origine et la partie supérieure en composite ou céramique qui va reconstituer la forme de la dent.

L’inlay permet de reconstituer l’intérieur de la dent et l’onlay la partie supérieure, notamment lorsqu’une dent a été cassée.

Le bridge

Lorsque la dent a dû être arrachée, il n’est plus possible de poser une couronne ou un inlay, il existe la solution du bridge. Le problème de ce type de prothèse est qu’elle va reposer sur les deux dents qui l’encadrent et qui devront être dévitalisées et taillées, ce qui est très dommageable si ces dents-là sont en bon état. Il s’agit de former un pont (un bridge).

Le bridge Maryland

Sur le même principe que le bridge conventionnel, le bridge maryland repose sur les dents qui encadrent celle manquante, mais, au lieu de s’appuyer sur des couronnes, il s’appuie sur des inlay-onlay. Il abîme moins les dents, mais est moins résistant.

L’implant

L’implant vient lui aussi remplacer une dent manquante, mais sans toucher aux voisines. Il s’agit d’une opération chirurgicale pendant laquelle l’implant est vissé dans l’os de la mâchoire, en remplacement de la racine.

Il faut attendre six mois pour que l’opération soit parfaitement cicatrisée et que l’os se soit reconstitué autour de l’implant. Le chirurgien-dentiste peut alors poser la prothèse finale sur l’implant qui sert de pilier.

L’avantage est de préserver les autres dents. Pour pouvoir poser un implant, il faut que l’os de la mâchoire soit suffisamment épais et en bon état, ce qui écarte souvent les personnes victimes des maladies parodontales.

L’implant est robuste et esthétique, mais coûte cher.

Les prothèses amovibles

Les prothèses amovibles sont ce que l’on appelle communément les dentiers. Ils permettent de remplacer vos dents naturelles s’il vous en manque plusieurs et qu’il n’est pas possible de recourir aux prothèses fixes.

La perte des dents peut faire suite à un accident, des dents mal soignées, un traitement médicamenteux lourd qui a affecté la bouche, ou des maladies comme la parodontite. Il est important d’avoir une bonne dentition pour pouvoir s’alimenter et mastiquer correctement, pour des raisons esthétiques bien sûr, et aussi pour avoir une bonne élocution (la langue doit pouvoir s’appuyer sur les dents pour former certains sons).

Le dentier peut être complet, lorsqu’il remplace la totalité de la denture supérieure ou la totalité de la denture inférieure, ou partiel s’il ne remplace que quelques dents.

La prothèse dentaire amovible complète

Une prothèse dentaire amovible complète remplace la totalité des dents, mais d’une seule mâchoire. Vous pouvez avoir un dentier pour la mâchoire supérieure et vos vraies dents – et éventuellement des prothèses fixes – en bas, et vice versa.

Vous retirez votre dentier pour le nettoyer chaque jour et éventuellement pour dormir. Il était généralement fabriqué en céramique, mais est désormais plus courant en résine acrylique blanche pour les dents et rose pour les gencives. En effet, le dentier reproduit les dents, mais aussi les gencives.

Fabrication et pose du dentier amovible complet

Votre chirurgien-dentiste prend les empreintes nécessaires pour le prothésiste qui va fabriquer le dentier. Les dentiers peuvent tenir naturellement par l’effet de ventouse sur les gencives, mais les patients ont souvent recours à la colle dentaire.

Qu’est-ce que la colle dentaire ?

Même si elle n’est pas toujours indispensable, c’est la peur que le dentier se décroche à n’importe quel moment de la journée qui pousse les patients à utiliser systématiquement la colle.

Elle se présente sous forme d’une pâte qui est étalée sur le dentier nettoyé et sec. Vous mettez votre dentier en place dans votre bouche et appuyez fermement pendant quelques secondes pour que la colle prenne. Elle s’applique une fois par jour.

Si le dentier tient mal, le dentiste peut poser deux implants pour mieux le fixer.

Les avantages et inconvénients du dentier amovible

Si vous ne posez pas d’implant, le dentier amovible est une solution abordable qui vous permet de retrouver votre élocution et votre capacité à mastiquer complètes. Vous vous évitez les phases longues et douloureuses de cicatrisation en cas de pose de prothèse fixe.

Il peut cependant être difficile de s’habituer à cette prothèse, notamment si la forme de votre bouche se prête mal à sa tenue et que vous avez tendance à la perdre, même avec de la colle.

D’autre part, il faut penser au nettoyage après chaque repas et qu’il faut pour cela la retirer, ce qui peut être embrassant dans certaines circonstances.

Le dentier fixé sur implants

En fixant deux implants dans la mâchoire, le chirurgien-dentiste va pouvoir « arrimer » votre dentier qui d’amovible va devenir fixe. Il faudra attendre pendant six mois la cicatrisation de l’os de la mâchoire avant de pouvoir fixer le dentier.

L’avantage indéniable est que le dentier ne bouge plus, il est confortable et vous permet une mastication et une élocution comparable à celles de vos dents naturelles.

L’entretien du dentier amovible

Vous devez traiter votre dentier comme des dents naturelles, ce qui implique de le nettoyer scrupuleusement après chaque repas. L’entretien permet de conserver sa blancheur, mais aussi de prévenir l’accumulation de bactéries. Ce n’est pas parce qu’il s’agit de matière synthétique que les bactéries ne s’y intéressent pas. Elles recherchent des cavités et des interstices entre votre prothèse et vos gencives pour s’installer.

Vous devez donc retirer votre dentier et le brosser avec une brosse à dents à poils souples humidifiée. Il est important de le manipuler avec précaution et de ne pas l’endommager en le brossant trop énergiquement.

Le dentier doit aussi tremper dans une solution antiseptique pendant au moins un quart d’heure chaque jour. Les comprimés effervescents spécialement conçus disponibles dans le commerce sont tout à fait appropriés.

Lorsque vous ne portez pas votre dentier, vous devez toujours le conserver dans un milieu humide, comme c’est le cas dans votre bouche, grâce à votre salive. S’il sèche, il risque de se rétracter et de perdre sa forme qui est parfaitement adaptée à votre bouche.

À ce sujet, si vous sentez que votre dentier n’est pas bien adapté, ne vous lancez pas le bricolage, seul votre dentiste doit le manipuler. Vous risquez de vous blesser en le portant à cause d’un mauvais réglage, ou de l’abîmer ou le casser, à vos frais. Le dentiste saura le régler et, s’il le casse, le remplacement sera à sa charge.

Vous ne devez jamais rincer ou faire tremper votre prothèse dentaire amovible dans de l’eau trop chaude. Cela risquerait d’endommager les matériaux synthétiques.

Lorsque vous avez retiré votre prothèse, vous devez brosser vos gencives, votre langue et vos dents naturelles s’il vous en reste. Cela permet d’évacuer la plaque dentaire et de stimuler la circulation sanguine à l’intérieur de votre bouche qui garantit une bonne santé bucco-dentaire.

Une mauvaise hygiène engendre des risques importants. Si vous laissez des bactéries proliférer dans votre bouche, vous risques de sérieuses infections des gencives.

La prothèse dentaire amovible complète

Le dentier partiel remplace plusieurs dents, qu’elles soient adjacentes ou non. Il s’appuie sur les gencives, mais aussi sur les dents naturelles saines – ou les prothèses fixes – grâce à un système de crochets qui lui procurent une meilleure stabilité.

La prothèse dentaire partielle en métal

La prothèse dentaire partielle en métal s’appuie sur les gencives et les dents restantes, à l’aide d’une partie métallique munie de crochets. Elle s’adapte indifféremment aux deux maxillaires.

Elle est composée de la partie métallique qui soutient la partie qui reproduit la dent en résine et la gencive en acrylique rose. Bien réalisée, elle peut être d’une discrétion parfaite. Selon son emplacement, les crochets peuvent cependant être apparents.

Le dentier partiel en métal, s’il est bien entretenu, est pratique et n’abîme pas les dents. Il peut cependant fragiliser et sensibiliser les dents sur lesquelles reposent les crochets. Il ne demande pas de chirurgie et se montre robuste.

La prothèse dentaire partielle en acrylique

La prothèse dentaire partielle en acrylique a la même fonction que celle en métal. Cependant, le fait qu’elle soit plus épaisse et repose sur une plus grande partie du palais la rend moins confortable et moins stable. Elle est aussi moins chère.

Ce type de dentier partiel peut parfois tenir sans crochets et est fabriqué plus rapidement que celui en métal.

La prothèse dentaire provisoire

La prothèse dentaire provisoire est fabriquée à partir de vos dents d’origine, et sert lors de l’extraction des dents naturelles pour ne pas sortir de chez le dentiste avec une bouche édentée.

Elle permet également de servir de pansement et de protéger vos gencives qui sont à vif et peuvent saigner. Elle vous fait patienter en attendant que votre prothèse définitive soit fabriquée et que votre bouche ait complètement cicatrisé. Vous pouvez aussi parler et manger normalement.

Avec une prothèse dentaire provisoire, vous devez retourner chez le dentiste régulièrement pour l’ajuster, car, au fur et à mesure que vos gencives cicatrisent, elles vont dégonfler et la prothèse tiendra moins bien.

Quels sont les tarifs des prothèses dentaires ?

Les tarifs sont très divers, car ils dépendent de nombreux facteurs : type de prothèse, solution choisie, nombre de dents à remplacer, amovible ou fixe, matériaux choisis…

Dans tous les cas, votre dentiste doit vous établir un devis. Il vous indiquera généralement le décompte qu’applique la Sécurité Sociale. Si vous avez une assurance complémentaire santé, envoyez-lui le devis et elle vous indiquera le montant qu’elle prendra en charge.

Si vos dents nécessitent des soins importants, vous devez vous tourner vers des mutuelles qui remboursent jusqu’à 400 % de montant de la Sécurité Sociale.

Renseignez-vous auprès de votre dentiste de la garantie qu’il vous offre. S’il vous pose une prothèse censée tenir pendant dix ans et qu’elle se descelle au bout de quelques mois, sauf accident, c’est qu’il a mal fait son travail et qu’il ne doit pas vous facturer se nouvelle intervention et l’éventuelle fabrication d’une nouvelle prothèse.

Voici quelques indications de tarification, fabrication et pose comprise.

  • Couronne céramo-métallique : entre 350 et 1200 €.
  • Couronne tout céramique : entre 600 et 1500 €.
  • Prothèse inlay core : entre 130 et 300 €.
  • Bridge conventionnel : entre 1300 et 2000 €.
  • Implant dentaire : entre 1300 et 2400 €.
  • Dentier complet amovible : entre 1200 et 2500 €.
  • Dentier partiel amovible : entre 400 et 550 €.

Au 1er avril 2019, les montants maximum autorisés et la base de remboursement sont les suivants :

Acte

Base de remboursement

Montant maximum

Pose d'une couronne dentaire céramique sur incisives, canines et premières prémolaires

107,50 €

530 €

Pose d'une couronne dentaire céramométallique sur une incisive, une canine ou une première prémolaire

107,50 €

530 €

Pose d'une couronne dentaire céramique monolithique (zircone) sur une dent autre qu’une molaire

107,50 €

480 €

Pose d'une couronne dentaire dentoportée en alliage non précieux

107,50 €

320 €

Pose d'un Inlay core sous une couronne ou un pilier de bridge dentoportés sans « reste à charge »

Avec ou sans clavette

90 €

230 €

Pose d'un Inlay core sous une couronne ou un pilier de bridge dentoportés à « entente directe limitée »

Avec ou sans clavette

Non facturable pour une couronne définitive réalisée en extemporané, facturable une seule fois par couronne définitive. Facturable pour la pose d’une couronne transitoire non suivie d’une couronne définitive dans les 6 mois.

90 €

230 €

Pose d'une couronne dentaire transitoire pour couronne dentoportée « sans reste à charge »

Non facturable pour une couronne définitive réalisée en extemporané, facturable une seule fois par couronne définitive.

10 €

60 €

Pose d'une couronne dentaire transitoire pour une couronne dentoportée « à entente directe limitée »

10 €

60 €

Pose d'un bridge comportant 2 piliers d'ancrage céramométalliques et 1 élément intermédiaire céramométallique pour le remplacement d'une incisive

279,50 €

1 465 €

Pose d'un bridge comportant 2 piliers d'ancrage métalliques et 1 élément intermédiaire métallique

279,50 €

870 €

Dans tous les cas, c’est votre dentiste qui est le mieux placé pour vous conseiller quant au choix de la prothèse. Cependant, vous pouvez vous renseigner auprès d’un autre dentiste pour vous assurer qu’il n’est vraiment plus possible de sauver vos dents naturelles avant de passer à la pose de prothèses fixes ou amovibles.

Bienvenue sur Nutrident.fr !

L'équipe Nutrident.fr est composée de personnes qui ont pris en main leur santé dentaire pour moins souffrir des cavités, des gingivites et consorts. Nous avons donc créé  ce site pour partager nos expériences personnelles en matière de santé dentaire. Nous relayons ce que nous avons découvert sur la nutrition, le microbiote intestinal, et leurs associations avec la santé dentaire ; afin de renforcer vos dents et vos gencives, et votre confiance en vous.

Mis à Jour Le